France
URL courte
67451
S'abonner

La France et le Koweït vont signer mercredi un accord et des lettres d'acceptation portant sur trois volets de contrats d'armement terrestre, aérien et maritime, pour un montant estimé à 2,5 milliards d'euros, a-t-on indiqué mardi dans l'entourage de Jean-Yves Le Drian, cité par l'AFP.

Le petit émirat pétrolier du Golfe, dont le Premier ministre et le ministre de la Défense sont à Paris pour une visite de deux jours, avait indiqué en juin son intention d'acquérir 24 hélicoptères lourds Caracal, d'Airbus Helicopters, la filiale d'Airbus Group, pour un montant d'un milliard d'euros.

Ces hélicoptères sont utilisés notamment par les forces spéciales françaises et sont capables de transporter jusqu'à 28 commandos.

"Les négociations contractuelles se déroulent dans de bonnes conditions", indique-t-on au ministère français de la Défense.

La visite de la délégation koweïtienne "est l'occasion de continuer d'avancer sur ce sujet en espérant un débouché dans les semaines qui viennent (…), d'ici la fin de l'année".

A ce stade, l'accord porte sur l'acquisition de 24 hélicoptères mais "cela pourrait augmenter", souligne-t-on de même source. Les premières livraisons pourraient intervenir au bout de deux ans et demi.

Deux autres volets, d'un montant estimé à 1,5 milliard d'euros, vont faire l'objet de lettres d'acceptation entre la France et le Koweït qui seront signées lors de la rencontre entre Manuel Valls et son homologue, Cheikh Jaber Al Moubarak Al Hamad Al Sabah, mercredi.

Lire aussi:

Satellites pour l’Arabie saoudite: la France pourrait décrocher le "contrat du siècle"
La lune de miel franco-saoudienne éclipse les droits de l’homme
Avions Rafale pour l'Inde: le contrat dans l'impasse
Tags:
Airbus Helicopters, Manuel Valls, Jaber Al Moubarak Al Hamad Al Sabah, Jean-Yves Le Drian, Koweït, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook