France
URL courte
Attentats à Paris (novembre 2015) (228)
11112
S'abonner

Les attaques violentes qui ont eu lieu à Paris vendredi soir ont déclenché une vague d’émotions et de commentaires. Les experts cherchent à comprendre cette situation dangereuse, et les voies pour en sortir. Marie-Christine Dalloz, députée Les Républicains, a donné ses commentaires dans un entretien avec Sputnik.

Selon la députée, il est peu réaliste de garantir la sécurité partout, le risque existe toujours, c'est pourquoi tant d'attentats terribles, presque simultanés, ont eu lieu en France.

"Vous ne pouvez pas mettre les forces de police partout, tout le temps, qui permettront de garantir" la sécurité, explique Mme Dalloz.

"Donc, il faut repenser à notre modèle de sécurité. C'est le problème", poursuit la députée qui ajoute qu'aujourd'hui, la France vit néanmoins un moment d'unité nationale.

Mme Dalloz approuve les décisions du président français François Hollande. Dans le même temps, elle souligne n'avoir pas d'idée exacte sur ce qu'il faut faire actuellement.

"Laissons un peu de temps déjà à l'enquête, laissons un peu de temps aux familles… Donc, laissons un peu de temps avant de prendre des décisions, des mesures. Il est clair qu'il faudra se reposer la question, qu'est-ce qu'on va faire demain", déclare Mme Dalloz.

Six attaques simultanées ont frappé la capitale française dans la soirée du vendredi 13 novembre. Selon un dernier bilan, 128 personnes ont trouvé la mort dans les attentats. Le président François Hollande a décrété l'état d'urgence sur l'ensemble du territoire français et rétabli les contrôles aux frontières nationales.

Dossier:
Attentats à Paris (novembre 2015) (228)

Lire aussi:

Attaques à Paris: 3 terroristes identifiés, un Syrien, un Egyptien et un Français
Jacques Myard: la France doit réexaminer sa politique étrangère
A quoi s’attendre après le 13 novembre à Paris?
Attentats à Paris: élan d'émotion sur les réseaux sociaux
Tags:
attentat, enquête, police, sécurité, François Hollande, Marie-Christine Dalloz, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook