France
URL courte
Attentats à Paris (novembre 2015) (228)
4624
S'abonner

Les attentats perpétrés le 13 novembre à Paris ont fait 129 morts et plus de 350 blessés. Sept terroristes ont été tués pendant les attaques.

Le Français Omar Ismaïl Mostefaï, 29 ans, qui a fait exploser vendredi soir sa ceinture d'explosifs lors de la prise d'otages sanglante à la salle de spectacle du Bataclan, avait été condamné huit fois pour des délits de droit commun entre 2004 et 2010, mais n'a jamais été incarcéré, rapportent les médias.

Selon le procureur de Paris François Molins, Mostefaï "n'a jamais été impliqué dans un dossier de filière ou d'association de malfaiteurs terroriste".

Depuis 2010, Mostefaï faisait l'objet d'une fiche S ("sûreté d'Etat") pour radicalisation. Né à Courcouronnes, en banlieue parisienne, il résidait à Chartres.

Les enquêteurs tentent de vérifier s'il a séjourné en Syrie en 2014. Selon BFMTV, il se serait rendu en Turquie en 2013.

Le corps de Mostefaï a été identifié d'après ses empreintes digitales grâce à un doigt sectionné retrouvé dans les décombres de la salle du Bataclan après l'assaut donné par la police.

Son père et son frère ont été placés en garde à vue. Leurs domiciles, situés respectivement à Romilly-sur-Seine et Bondoufle, ont été perquisitionnés samedi soir.

Six attaques simultanées ont eu lieu à Paris et à Saint-Denis le 13 novembre. Trois explosions se sont produites. Le bilan encore provisoire des attentats fait état d'au moins 129 morts et 352 blessés, dont une centaine sont dans un état critique.

Dossier:
Attentats à Paris (novembre 2015) (228)

Lire aussi:

Attaques à Paris: 3 terroristes identifiés, un Syrien, un Egyptien et un Français
103 corps identifiés après les attentats de Paris
Attentats à Paris: un kamikaze refoulé à l'entrée du Stade de France
Fabrice Di Vizio raccroche: «On est arrivés à un niveau de haine sociale que je ne sais plus gérer»
Tags:
France, Paris, Omar Ismaïl Mostefaï, Salle de spectacle du Bataclan, justice, enquête, kamikaze, terrorisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook