Ecoutez Radio Sputnik
    27 novembre, la France honore la mémoire des victimes des attentats du 13 novembre

    Le bleu-blanc-rouge qui divise les Français

    © AP Photo/ Ariel Schalit
    France
    URL courte
    Attentats à Paris (novembre 2015) (228)
    531719

    Aujourd'hui, 27 novembre, la France honore la mémoire des victimes des attentats du 13 novembre 2015 à Paris. A cette occasion, François Hollande a appelé ses citoyens à pavoiser leurs demeures du drapeau tricolore.

    Depuis les attentats de Paris, le réseau Facebook n'est pas le seul à inviter les gens à manifester leur solidarité aux victimes des actes terroristes du 13 novembre qui a fait 130 victimes.

    Le président français François Hollande a également suggéré aux Français de mettre le drapeau tricolore à leur fenêtre lors de l’hommage solennel aux Invalides, à Paris, le 27 novembre.

    Le gouvernement a de même sollicité les internautes à se prendre en photo avec un petit signe bleu, blanc, rouge et le hashtag #FiersdelaFrance. Cette proposition censée témoigner de l'unicité des Français ainsi que lancer un défi aux menaces terroristes, a rencontré un large écho de la part l'opinion publique.

    Ce patriotisme est censé être le symbole de l'inaltérable résistance des Français face aux coups.
    ​ 
    Cependant, les Français, unis dans une douleur commune, optent également pour le système D et s'évertuent aujourd'hui à composer le drapeau tricolore de tout ce qui leur tombe sous la main. Les valeurs de la République s'avèrent ainsi plus proches des gens.

    Néanmoins, l'initiative du gouvernement est devenue entre autres la cible de critiques. Pas tous les Français estiment en effet nécessaire de faire ostentation du deuil national.

    Dossier:
    Attentats à Paris (novembre 2015) (228)

    Lire aussi:

    La communauté musulmane en France sous pression suite aux attentats de Paris
    Attentats de Paris: existe-il désormais des sujets tabous dans les médias français?
    Attentats à Paris: "avant de devenir djihadistes, ils étaient enfants français"
    Après les attentats de Paris, les ventes d'armes à feu ont bondi aux USA
    Tags:
    hommage, attentat, François Hollande, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik