France
URL courte
Attentats à Paris (novembre 2015) (228)
17816108
S'abonner

Malgré la pénurie de munition, la France a largué 680 bombes sur la Syrie depuis le début de l'opération "Chammal".

Suite aux attentats à Paris du 13 novembre, ayant emporté la vie de 130 personnes, la France a entamé des actions militaires de grande envergure contre les terroristes de Daech.

Pour la journée du vendredi 4 décembre, l'Hexagone a largué 680 bombes dans le cadre de l'opération "Chammal" entamée en septembre 2014, rapporte le journal Le Monde.

Cependant, ce chiffre est officieux. Le total officiel des actions militaires françaises pour le 3 décembre totalise "2.500 sorties aériennes, 321 frappes et 580 objectifs détruits" depuis les Rafale et Mirage, d'après le bilan annoncé par l'armée.

Néanmoins, les forces armées françaises, non préparées pour des frappes aériennes d'envergure, sont actuellement en manque de munitions.

L'insuffisance est telle que le ministère français de la défense serait obligé de commander en urgence aux USA "quelques centaines de bombes guidées GBU (Guided Bomb Unit) ", a précisé l'édition.

Le compte officiel Twitter de l'Etat-major français des armées abonde en postes vantant les mérites des militaires français.

 


Dossier:
Attentats à Paris (novembre 2015) (228)

Lire aussi:

La France se prépare à une attaque chimique
Attentats: au Stade de France, Steinmeier a vu Hollande "sous le choc", mais concentré
La police diffuse la photo du 3e kamikaze du Stade de France
Un eurodéputé surpris dans une orgie gay à Bruxelles présente sa démission
Tags:
frappe aérienne, chasseur, terrorisme, bombardements, Etat islamique, Syrie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook