Ecoutez Radio Sputnik
    Marine Le Pen

    Régionales en France: le Front national, résultats historiques

    © AP Photo / Virginia Mayo
    France
    URL courte
    13016922
    S'abonner

    Ce dimanche, le premier tour des élections régionales se déroule en France. Selon OpinionWay pour BFMTV, Marine Le Pen et Marion Maréchal Le Pen qui représentent le Front national recueillent plus de 41% des voix dans les deux régions où elles sont candidates.

    Les élections interviennent quelques semaines après les attaques terroristes de Paris et alors que le pays est toujours en état d’urgence.

    Marion Maréchal Le Pen, candidate du Front national en Provence-Alpes-Côte d'Azur, a largement remporté le premier tour des élections régionales, dimanche 6 décembre, avec 41,2% des voix, selon une estimation Ipsos-Sopra Steria à 20 heures, annonce FranceTVInfo.

    La campagne électorale actuelle est marquée par le fort intérêt pour les résultats potentiels du Front national de Marine Le Pen qui semble devenir l’une des forces principales de la lutte politique en France.

    Selon la RTBF, ces élections devraient confirmer ces changements de l’équilibre dans la vie politique française concernant le Front national qui est en mesure de remporter de grands succès.

    Quant à la région Provence-Alpes-Côte d’Azur où se présente comme candidate Marion Maréchal Le Pen (FN), à 18 heures, le taux de participation était supérieur à 46%, contre 44,87% en 2010. Cette candidate était en tête des sondages pour cette région.

    Dans le même temps, l’abstention nationale à ce premier tour des élections est estimée à 49,5%, selon l’institut Ipsos-Sopra Steria pour France Télévisions, annonce FranceTVInfo. Selon ses estimations, ce taux se rapproche de celui enregistré lors des départementales de mars 2015 (49,8%).

    "Le peuple s'est exprimé, et la France relève la tête. Le mouvement national est désormais sans conteste le premier parti de France alors qu'il est à peine représenté au Parlement.", a déclaré Marine le Pen, citée par FranceTVInfo.

    "Malgré les circonstances, nos candidats et nos militants ont su trouver l'énergie pour mener campagne dans nos régions. Le nécessaire rassemblement contre le terrorisme ne peut pas mettre entre parenthèses le droit de chacun d'exprimer son point sur l'état de sa région. Les Français souhaitent que la priorité pour tous les responsables politiques est que la politique ne recule plus. Elle a trop reculé, depuis bientôt quatre années.", a commenté Nicolas Sarkozy les premiers résultats des régionales, cité par FranceTVInfo.

    "Il y a une profonde aspiration des Français à voir les choses changer dans notre pays. Il faut entendre et comprendre l'exaspération profonde des Français, de ceux qui n'en peuvent plus, de ceux qui travaillent dur et qui n'y arrivent plus, de ceux qui se sentent dépossédés du fruit de leur travail, d'être dépossédés de leur emploi, tout perdre", a-t-il ajouté.

    Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI ne se sent pourtant pas vaincu: "Là où nous ne serions pas dans les deux premiers, on doit se retirer. Y compris en Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon. Je préfère conserver mes principes quitte à perdre quelques places. J'espère que la gauche en fera autant." ​

    Lire aussi:

    Elections régionales françaises: l’essor du Front national
    En France, 28% d'intentions de vote pour l'extrême droite avant les régionales
    Manuel Valls prêt à tout pour éviter le "drame" d'une victoire FN aux régionales
    La France demande des dérogations à la Convention européenne des droits de l'Homme
    Tags:
    résultats, régionales, élections, Régionales 2015 en France, Front national (FN), Jean-Christophe Lagarde, Nicolas Sarkozy, Marion Maréchal-Le Pen, Marine Le Pen, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik