Ecoutez Radio Sputnik
    mémorial en face de Bataclan

    Le dernier kamikaze du Bataclan identifié

    © AFP 2017 Joel Saget
    France
    URL courte
    Attentats à Paris (novembre 2015) (228)
    16718

    Un Strasbourgeois de 23 ans qui était parti en Syrie fin 2013 a été identifié comme étant le troisième kamikaze du Bataclan, où 90 personnes sont mortes lors des attentats du 13 novembre, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

    Selon une source du dossier il s'agit de Foued Mohamed Aggad. Ce djihadiste originaire du quartier de la Meinau à Strasbourg était parti en Syrie avec son frère et un groupe d'amis, qui sont pour la plupart rentrés et ont été interpellés au printemps 2014 en France alors qu'il était resté sur place, a précisé une source policière, confirmant une information du Parisien, rapporte l'AFP.

    Paris
    © REUTERS/ Yves Herman
    Foued Mohamed-Aggad était connu des services antiterroristes et de la police strasbourgeoise pour son passé de délinquant de droit commun.

    Selon Le Parisien, "son frère aîné, Karim, 25 ans, est actuellement détenu après son passage en Syrie". Les deux frères, originaires d'une petite commune du Bas-Rhin, proche de Strasbourg, avaient rejoint la Syrie à la fin de l'année 2013, en compagnie de huit autres amis.

    Selon le quotidien, deux d'entre eux ont trouvé la mort en Syrie et sept autres sont rentrés dans leur quartier de la Meinau aux mois de février et mars 2014, avant d'être interpellés en mai de la même année. Foued Mohamed-Aggad, le seul à être resté en Syrie, est revenu en France pour participer aux attentats du 13 novembre à Paris.

    Dossier:
    Attentats à Paris (novembre 2015) (228)

    Lire aussi:

    L’un des terroristes du Bataclan, membre d'un club de tir géré par des policiers
    Attentats à Paris: "avant de devenir djihadistes, ils étaient enfants français"
    Jusqu’à 3.000 djihadistes bientôt de retour en Europe
    Tags:
    enquête, terrorisme, Salle de spectacle du Bataclan, attentats du 13 novembre à Paris, Foued Mohamed-Aggad, Syrie, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik