France
URL courte
98583
S'abonner

Le Front national n'a remporté aucune région dimanche au second tour des régionales, la droite remportant sept régions métropolitaines et la gauche limitant la casse avec cinq régions.

Lors d'un second tour marqué par un bond de la participation, l'extrême droite a échoué en duel tant dans le nord, où la présidente du FN Marine Le Pen affrontait Xavier Bertrand (LR), qu'en Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca), théâtre de la bataille entre sa nièce Marion Maréchal-Le Pen et Christian Estrosi. 

Idem en triangulaire, dans le Grand Est pour Florian Philippot et en Bourgogne-Franche-Comté pour Sophie Montel.

Battue largement dans le Nord-Pas-de-Calais où la gauche s'était retirée pour faire barrage à l'extrême droite, Marine Le Pen a fustigé un "régime à l'agonie" depuis le fief frontiste d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais). 


Forte d'un double record national, en pourcentage (27,39% à 00H39) et en voix (6,8 millions, soit davantage qu'au premier tour de la présidentielle de 2002), la fille de Jean-Marie Le Pen a lancé en vue de 2017: "rien ne pourra nous arrêter", précise l'AFP.


La gauche, qui avait appelé à voter pour la droite dans trois régions où le FN était en bonne position de l'emporter, "n'a pas eu la déroute annoncée", selon la formule du patron du PS Jean-Christophe Cambadélis.

Alors qu'elle dirigeait la quasi totalité des anciennes régions, elle a remporté 5 des 13 nouvelles, plutôt dans la moitié ouest: Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, et Bretagne, où Jean-Yves Le Drian cumulera la présidence avec son poste de ministre de la Défense. La victoire a été serrée devant la droite en Centre-Val-de-Loire et Bourgogne-Franche-Comté.

La Corse est tombée dans l'escarcelle de l'autonomiste Gilles Simeoni, maire de Bastia.

S'ils ne réalisent pas de "vague bleue", Les Républicains de Nicolas Sarkozy alliés aux centristes emportent sept régions: Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Paca, Alsace-Lorraine-Champagne-Ardennes, Auvergne-Rhône-Alpes, Pays-de-la-Loire et Normandie. La droite a aussi conservé la Réunion.


Et la plus belle à son tableau de chasse: l'Ile-de-France, gérée par la gauche depuis dix-sept ans, où Valérie Pécresse a battu de peu son rival socialiste Claude Bartolone (43,8% contre 42,18%, le FN récoltant 14,02%).

Lire aussi:

Face au FN, Hollande en appelle aux "valeurs de la République"
Régionales : face au FN, Valls appelle à voter pour la droite dans trois régions
Le FN aux régionales: "dégager une majorité absolue au 2eme tour"
Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Tags:
bilan, régionales, élections, Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook