France
URL courte
26185
S'abonner

Les mannequins français trop maigres devront désormais présenter un certificat médical attestant que leur état de santé est compatible avec l'exercice du métier.

En vertu d'une loi nouvellement adoptée par l'Assemblée nationale en France, les modèles trop maigres devront désormais présenter un certificat médical attestant que leur état de santé est compatible avec l'exercice de leur métier, rapporte la presse internationale. 

Selon la chaîne de télévision CNN, les employeurs français ayant violé cette loi seront passibles d'une amende de 81.000 dollars. A part l'obligation d'une justification de la bonne santé du mannequin, évaluée notamment au regard de son indice de masse corporelle (IMC), par un certificat médical, la mention "photo retouchée" est obligatoire le cas échéant.  

Il s'agit en l'occurrence des photographies de mannequins dont l'apparence corporelle a été modifiée "afin d'affiner ou d'épaissir la silhouette". Ces images doivent être accompagnées de la mention "Photographie retouchée".

Une violation de cette dernière disposition de la loi est passible d'une amende de 40.000 dollars ou de 30% des dépenses pour la publicité en question.

Une loi visant à lutter contre la maigreur excessive des mannequins a été adoptée jeudi 17 décembre à l'Assemblée nationale et a constitué, selon les spécialistes, un grand pas vers la régulation de l’image du corps. En France, entre 30.000 et 40.000 personnes, des adolescentes dans 90% des cas, souffrent d'anorexie mentale, une des pathologies psychiatriques ayant la plus forte mortalité.

Lire aussi:

L'ère des mannequins squelettiques touche à sa fin
«Je vais te venger»: la promesse de la femme du chauffeur tabassé jusqu’à la mort cérébrale à Bayonne
Le directeur du FBI désigne le pays qui représente «la plus importante menace» pour les USA
Tags:
mannequins, Assemblée nationale française, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook