France
URL courte
21423
S'abonner

Le gouvernement français a pris la décision de dissoudre trois associations cultuelles situées à Lagny et liées au réseau de recrutement des djihadistes, a déclaré le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

Ces trois associations animaient une mosquée présentée comme salafiste dans le département de Seine-et-Marne fermée en décembre 2015 suite aux perquisitions. Les services de l'ordre y ont trouvé un pistolet et d'autres armes, ainsi que des documents de propagande du groupe terroriste Etat islamique (EI, ou Daech). Ils ont aussi démasqué une école clandestine.

Un imam précédent de cette mosquée était connu pour ses prêches radicales, en 2014 il s'est enfui en Egypte avec ses adeptes. Il est soupçonné d'avoir recruté des volontaires pour le djihad en Syrie.

"Les perquisitions dans ces trois organisations ont eu lieu début décembre, ce qui nous a permis d'établir des faits qui ont confirmé nos données sur les activités de ces organisations", a déclaré M.Cazeneuve à BFMTV.

"Il n'y a pas de la place dans la république pour des structures qui appellent au terrorisme ou à la haine", a-t-il déclaré.

Lire aussi:

France: des musulmans "veillent" à la messe de Noël
France: les Démocrates musulmans prêts à participer aux élections
"Les Frères musulmans sont derrière la crise migratoire en Europe"
La réponse des internautes musulmans à l’appel de Daech
Tags:
mosquées, Etat islamique, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook