Ecoutez Radio Sputnik
    kippas

    Hollande juge "insupportable" que les Français cachent leur religion

    © Flickr/ Meg Stewart
    France
    URL courte
    973740834

    Après l’agression antisémite du 11 janvier à Marseille, François Hollande maintient que les Juifs français ne seront pas forcés à ôter leurs kippas dans la peur de se faire attaquer.

    Les commentaires du président français François Hollande font suite à l'incitation de ne pas porter la kippa à Marseille, prononcée par le président du Consistoire israélite de la ville Zvi Ammar.

    "Il est insupportable dans notre pays que des citoyens se voient inquiétés, agressés, frappés en raison de leurs choix religieux" et qu'ils "puissent en tirer la conclusion qu'il faudrait se cacher", a-t-il affirmé, cité par l'AFP.

    Le grand-rabbin de France Haïm Korsia a aussi déclaré que les Juifs ne devaient "céder à rien" et devaient "continu[er] à porter la kippa".

    "Il ne faut pas une société de défiance, mais une société de confiance", a indiqué le grand-rabbin.

    L'appel a été aussi approuvé par le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) Roger Cukierman, qui a également déploré les sentiments défaitistes de Zvi Ammar par rapport à la situation présente.

    Le président du Consistoire israélite de Marseille Zvi Ammar a appelé les juifs "à enlever la kippa dans cette période trouble, jusqu'à des jours meilleurs", plaidant que "la vie est plus sacrée que tout autre critère". Face à l'agression d'un professeur juif, "on est obligé de se cacher un petit peu", a aussi estimé le président du Consistoire.

    Un professeur juif portant la kippa a été agressé lundi 11 janvier, en pleine rue de Marseille, par un mineur de 15 ans. Armé d'une machette, l'adolescent a blessé l'enseignant au dos et au bras. Selon la police marseillaise, il s'est revendiqué du groupe terroriste Etat islamique (Daech). L'auteur de l'agression a aussi regretté de ne pas avoir tué l'enseignant.

    Lire aussi:

    Les juifs de Marseille appelés à enlever la kippa
    En France, l'antisémitisme pousse les Juifs vers Israël
    L'émigration des Juifs de France ne menace pas leur présence en Europe (Opinion)
    Tags:
    kippa, Juifs, François Hollande, Marseille, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik