France
URL courte
928
S'abonner

Près de sept Français sur dix (69%) préfèrent, "à choisir", la peine d'indignité nationale à la déchéance de nationalité pour les binationaux condamnés pour terrorisme, même si celle-ci reste approuvée à 84%, selon un sondage Elabe pour Atlantico.

Selon ce sondage, le taux d'adhésion à la déchéance de nationalité pour les binationaux nés Français et condamnés pour terrorisme, proposée par François Hollande, est de 84%, un chiffre légèrement en baisse (-2 points) par rapport à un précédent sondage réalisé en décembre.

La même étude indique que 80% des mêmes sondés seraient favorables à une peine d'indignité nationale qui, contrairement à la déchéance de nationalité telle quelle est envisagée par le gouvernement, viserait tous les individus condamnés pour un crime terroriste et n'entraînerait pas la perte de la nationalité française.

L'Allemagne va bientôt expulser du pays les demandeurs d'asile qui ont demandé le statut de réfugié. Image d'illustration
© AP Photo / Armin Weigel
Mais sommés de choisir entre les deux mesures, 69% des sondés disent préférer l'indignité nationale, contre 29% la déchéance de nationalité pour les binationaux.

Cette question marque notamment peu de clivage entre les différents électorats malgré une préférence légèrement supérieure de la gauche pour la peine d'indignité nationale (74%) par rapport à la droite (66%). Les sympathisants FN s'expriment également largement en faveur de la peine d'indignité nationale (65% contre 35% en faveur de la déchéance).

Ce sondage a été réalisé sur Internet entre les 12 et 13 janvier sur un échantillon de 1.011 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Lire aussi:

2015, mauvaise année pour la France selon 81% des Français
Présidentielle 2017: 76% des Français pour une primaire à gauche
Quand les Français ont plus peur de leur président que des terroristes
L’emploi demeure la priorité pour la France en 2015
Tags:
déchéance de nationalité, nationalisme, sondage, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook