Ecoutez Radio Sputnik
    La distillerie Courvoisier à Cognac

    Le champagne et le cognac français font recette !

    © REUTERS / Regis Duvignau
    France
    URL courte
    5102
    S'abonner

    Si les exportations françaises battent leur record en termes de bénéfices, le volume total des exportations de vins et spiritueux français est en baisse pour la troisième année consécutive en raison de concurrents très compétitifs.

    Les exportations françaises de vins et spiritueux ont atteint un "niveau historique" de 11,7 milliards d'euros en 2015, soit 8,7% de plus qu'en 2014, grâce notamment au champagne et au cognac, a annoncé mercredi la Fédération des exportateurs de vins & spiritueux de France (FEVS).

    "Cela représente l'équivalent de la vente de 126 Airbus, ce n'est pas neutre", a noté Christophe Navarre, président de la FEVS.

    Les exportations de champagne ont progressé de 12% pour un montant de 2,7 milliards d'euros et celles de cognac de 19,6%, soit 2,6 milliards d'euros. Le cognac renoue avec la croissance pour la première fois depuis deux ans suite à un rebond des ventes en Chine.

    Les ventes ont surtout augmenté sur les marchés américain (+28%) et chinois (+23%).

    Le taux de change favorable avec la baisse de l'euro face au dollar, au yen et à la livre sterling a aussi contribué à la hausse des ventes de vins et spiritueux français. 

    Selon M.Navarre, le champagne, le cognac, le bordeaux et le bourgogne "réalisent à eux quatre 67% des exportations mais seulement 28% des volumes". 

    Toutefois "ce beau résultat ne doit pas masquer la dégradation constante de nos parts de marché", a indiqué M.Navarre.

    D’après la Fédération, les volumes de vins et spiritueux expédiés par la France sont en baisse respectivement de 3,6% et de 3,7% (138 et 48 millions de caisses vendues). Les exportations de vins hors champagne ont chuté de 5,2% en 2015 par rapport à 2014.

    Les vins sans appellation d'origine contrôlée sont les plus touchés, victimes de la concurrence des bouteilles du "nouveau monde" (Chili, Argentine, Australie), mais aussi d'Europe du Sud (Italie et Espagne), précisent les médias.

    Le Chili a obtenu une levée de taxes à l'importation en Chine, tandis que les vins français y sont taxés à 14% et les australiens à 8%.

    Lire aussi:

    La Champagne et la Bourgogne au patrimoine de l'Unesco
    Des chercheurs ont dégusté du champagne Veuve Clicquot de 170 ans d'âge
    Chili: du champagne au goût de larmes
    Tags:
    exportations, spiritueux, vin, champagne, cognac, Fédération des exportateurs de vins & spiritueux de France (FEVS), Christophe Navarre, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik