France
URL courte
28731
S'abonner

Selon une étude, l'Hexagone serait l'un des meilleurs pays du monde en termes de prestations sociales pour les travailleurs.

Travailler en France est plus avantageux qu'au Royaume-Uni ou aux Etats-Unis, affirme le site de recrutement GlassDoor dans un rapport réalisé en coopération avec Llewellyn Consulting et publié cette semaine.

L'Hexagone occupe la deuxième place, derrière le Danemark, dans le classement mondial des pays où il fait bon travailler compte tenu de facteurs comme la durée du congé parental ou les indemnités maladie. L'Espagne complète le podium.

GlassDoor a étudié 14 pays européens ainsi que les Etats-Unis, attribuant la note totale de 7,2 à la France. Le Royaume-Uni arrive en 12e position avec 2,9 points et les Etats-Unis sont au dernier rang avec 0,3 point.

​Mais les résultats sont plus nuancés dans la réalité car les sociétés offrent à leurs employés des avantages sociaux différents.

La France et l'Allemagne sont les deux pays ayant mis en place le congé parental le plus long: 156 semaines, soit 3 ans. En France, les parents d'un enfant unique perçoivent tous deux une indemnité financière de près de 600 euros par mois, pendant 6 mois. Cette indemnisation peut être prorogée jusqu'à trois ans si les parents ont deux enfants et plus. Au Royaume-Uni, un congé non payé de 18 semaines est accordé à chacun des parents. Pour les Etats-Unis, il s'agit d'un congé non payé de 12 semaines.

La France propose au moins 25 jours de congés payés annuels auxquels s'ajoutent 10 jours fériés. Cela permet à la France de se hisser au deuxième rang derrière la Suède et l'Espagne (36 jours de congés payés + jours fériés).

Aux Etats-Unis, il y a un minimum de 10 jours de congé payé annuel et six jours fériés.

Pour les indemnisations chômage, la France assure entre 60% et 75% des revenus en cas de chômage pour une durée de 16 à 52 semaines. Cela signifie que les indemnités chômage peuvent atteindre 6.200 euros par mois. D'ailleurs cela concerne seulement 0,7% des cas, la plupart des chômeurs français touchant environ 1.000 euros par mois. Mais la générosité du gouvernement français pourrait atteindre ses limites. La Cour des comptes du pays a récemment suggéré de baisser les allocations accordées aux demandeurs d'emploi.

Au Royaume-Uni, pays le moins généreux, les indemnités ne sont que de 66 à 84 euros par semaine selon l'âge — soit entre 300 et 380 euros par mois — et pour une durée maximale de 26 semaines. 

En France, les salariés en arrêt maladie peuvent être absents jusqu'à 26 semaines en percevant 50% de leur salaire pendant cette période. Le Royaume-Uni est moins généreux en la matière, avec 28 semaines d'arrêt maladie payé à hauteur de 114 euros par semaine. L’arrêt maladie ne fait l’objet d’aucune indemnisation aux Etats-Unis.

Les Françaises bénéficient d'un congé maternité de 16 semaines payées à 100% de leurs revenus antérieurs. Au Royaume-Uni, le congé maternité est de 39 semaines dont les 16 premières semaines sont rémunérées à hauteur de 90% et le reste sur la base forfaitaire de 181 euros par semaine.

Le congé paternité prévoit généralement les mêmes conditions, mais la France propose un congé de 11 jours payés à hauteur de 80 euros par jour et trois jours supplémentaires rémunérés à 100%. Le Royaume-Uni offre 10 jours payés à 90% des revenus.

Aux Etats-Unis, le congé maternité, non rémunéré, est de 12 semaines et le congé paternité n'existe pas.

Lire aussi:

Le chômage, la statistique et les mensonges
Toujours plus de dépenses sociales en Europe (OCDE)
Etre une femme ou d'origine africaine: pires scénarios pour trouver un emploi en France
L’avocat de Trump présente au Sénat de Géorgie une première vidéo de «preuve» de fraude électorale
Tags:
indemnités maladie, congé maternité, congé parental, prestations sociales, emploi, chômage, Llewellyn Consulting, GlassDoor, Danemark, Royaume-Uni, Espagne, Europe, France, Allemagne, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook