France
URL courte
10553
S'abonner

Poster des photos de sa grossesse, puis de son nouveau-né, sur les réseaux sociaux... Cet effet de mode inquiète les forces de l'ordre françaises.

Alarmée par l'avalanche de photos de nouveau-nés sur les réseaux sociaux, tels que Facebook ou Twitter, la gendarmerie nationale française a publié fin février sur son compte Facebook une mise en garde contre cette tendance très répandue parmi les parents du monde entier. La mise en garde exhorte les parents à préserver leurs enfants, stigmatisant par exemple un challenge très populaire sur la Toile, "Fière d'être maman". Ce nouveau défi consiste à poster sur Facebook ou Twitter des photos de soi avec ses enfants.

"Poster des photos de ses enfants sur Facebook n'est pas sans danger", estiment les gendarmes français. "Il est important de protéger la vie privée des mineurs et leur image sur les réseaux sociaux".

[PRÉVENTION] Préservez vos enfants!Si vous avez suivi Facebook, une chaîne de publication est à la mode en ce moment…

Опубликовано Gendarmerie nationale 23 февраля 2016 г.

Concrètement, quels risques encoure-t-on en rendant publiques des photos de nos enfants? Premièrement, de telles publications peuvent entraîner des moqueries à l'école, une situation pour le moins délicate pour l'enfant. Deuxièmement, en postant ces photos, les parents créent une sorte de "casier numérique" pour leurs enfants, casier qui sera ensuite difficile à supprimer si l'enfant ne souhaite pas être présent sur Internet. Plus grave, ce genre de publications facilite la tâche des prédateurs sexuels, qui pourront se créer toute une collection d'images d'enfants.

Pour protéger son enfant sur Internet, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) conseille en premier lieu de limiter au maximum l'accès du public à son compte personnel. Le plus raisonnable étant de ne pas poster d'informations concernant sa vie privée en ligne, ou, à défaut, de bien réfléchir avant de cliquer sur le bouton "publier".

Lire aussi:

Après l’Allemagne, la France s’en prend à Facebook
Facebook se lance dans la réalité virtuelle
Daech enrôle de plus en plus d'enfants kamikazes
Les enfants de Daech, sacrifiés puis exhibés sur les réseaux sociaux
Tags:
enfants, photo, Facebook, Inc, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook