France
URL courte
Attentats à Paris (novembre 2015) (228)
1267
S'abonner

Suite à la série d'attaques terroristes perpétrées à Paris en 2015, on enregistre un nombre record de candidats au poste de policier.

Le nombre de Français qui veulent servir dans la police parisienne a explosé après les attaques terroristes du 13 novembre dernier dans la capitale, rapporte le journal italien La Repubblica.  

Néanmoins, les chances des postulants sont minces et évaluées à 7%, 35.000 candidats postulant pour seulement 2.800 postes. Nombreux sont ceux qui ont décidé de changer de métier et de protéger le pays après la tragédie qui avait coûté la vie à 130 personnes. 

Le commissaire de police Bruno Granger, en charge de la campagne de recrutement des nouveaux effectifs au ministère de l'Intérieur, qualifie d'incroyable la nouvelle popularité du service policier. 

Le nombre de Français souhaitant participer à la sécurisation de la vie de leurs compatriotes a augmenté de 42% par rapport à l'année dernière. Juste après les attentats de novembre, le nombre de personnes désireuses d'intégrer l'armée ou la police a dépassé de trois fois le nombre de postes vacants. 

Selon le quotidien italien, le prestige des métiers militaire et policier a été renforcé grâce, entre autres, aux efforts des spécialistes des relations publiques qui ont lancé une campagne spéciale sur Internet. 

La moyenne d'âge des postulants est de 22 ans, et pour la première fois, un candidat sur trois au poste de policier est une femme. Selon M.Granger, même si l'élan émotionnel s'estompe quelque peu avec le temps, cette tendance aidera à renforcer au sein de la société la considération à l’égard du métier de policier. On ne doit pas non plus oublier que ce travail est dignement rémunéré, les gardiens de la paix gagnant entre 1.840 et 2.555 euros par mois.  

Le soir du 13 novembre 2015, plusieurs fusillades et attentats-suicide quasi simultanés ont visé six points de Paris et sa proche banlieue. Trois kamikazes ont actionné leurs charges explosives près du Stade de France, à Saint-Denis. L’attaque la plus meurtrière a frappé la salle de concert du Bataclan, où les terroristes ont tiré à bout portant sur la foule. On déplore 130 morts et plus de 350 blessés. 

Dossier:
Attentats à Paris (novembre 2015) (228)

Lire aussi:

Attentats de Paris: "coller du doux" sur un monde violent pour panser ses blessures
Le Stade de France rouvre ses portes après les attentats de Paris
Attentats de Paris: l’organisateur serait entré en Europe avec 90 terroristes
«L'Europe est devenue la chambre à gaz de George Soros», affirme un responsable hongrois
Tags:
policier, attentat, police, ministère français de l'Intérieur, Bruno Granger, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook