Ecoutez Radio Sputnik
    ¸Francois Hollande et Jean-Yves Le Drian

    France: l’opération Sentinelle maintenue après la levée de l’état d’urgence

    © AFP 2017 POOL / DOMINIQUE FAGET
    France
    URL courte
    Attentats à Paris (novembre 2015) (228)
    151294019

    En raison de la situation sécuritaire instable, l'opération Sentinelle se poursuivra même après la levée de l'état d'urgence en France.

    Les militaires de l'armée française assureront la sécurité du pays même après la levée de l'état d'urgence introduit suite aux attaques du 13 novembre 2015 à Paris, a déclaré le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian.

    Le ministre a précisé qu'il s'agissait de l'opération "Sentinelle" lancée par le président de la République en janvier 2015 et visant à lutter contre la menace terroriste et à protéger les "points sensibles" du territoire.

    "La menace terroriste a évolué de manière très significative, les groupes terroristes sont véritablement militarisés et quasiment professionnalisés; ils mènent des actions de type commando à grande échelle, comme l'ont montré les attentats du 13 novembre 2015", a déclaré le ministre de la Défense lors d'une intervention à l'Assemblé nationale.

    Selon Jean-Yves Le Drian "le président de la République a décidé, lors d'un Conseil de défense et de sécurité nationale, la rénovation de ce contrat de protection".

    D'après François Hollande, le gouvernement de la République est conscient que la France est une cible prioritaire pour les terroristes. Il a également précisé que le gouvernement faisait tout son possible pour prévenir de nouvelles attaques.

    "Nous savons que nous sommes visés. Ce qui s'est produit en Côte d'Ivoire, c'était aussi la France qui était la cible. Mais nous luttons contre le terrorisme, donc nous devons avoir la plus grande vigilance".

    Le 13 mars, des assaillants lourdement armés ont attaqué une station balnéaire en Côte d'Ivoire. L'attaque a causé la mort de 18 civils, dont quatre Français.

    Après les attentats en Côte d'Ivoire, François Hollande a déclaré que "la France apportait son soutien logistique et de renseignement à la Côte d'Ivoire pour retrouver les agresseurs. Elle poursuivrait et intensifierait sa coopération avec ses partenaires dans la lutte contre le terrorisme".

    Mercredi, à Paris et dans une commune de Seine-Saint-Denis, la direction générale française de la Sécurité intérieure a interpellé quatre islamistes radicaux dont l'un est soupçonné d'avoir voulu préparer des "actions violentes en France".

    Dossier:
    Attentats à Paris (novembre 2015) (228)

    Lire aussi:

    Selon Le Drian, la menace terroriste militarisée est partout
    Quatre mois après les attentats, le restaurant "Le Petit Cambodge" rouvre ses portes
    La Russie ne lutte pas "suffisamment" contre Daech, selon Le Drian
    Le parquet de Paris inculpe 2 mineurs pour planification d'un attentat
    Tags:
    état d'urgence, terrorisme, attentats du 13 novembre à Paris, Jean-Yves Le Drian, François Hollande, Seine-Saint-Denis, Côte d'Ivoire, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik