France
URL courte
Présidentielle 2017 en France (205)
38591
S'abonner

Huit Français sur dix ne souhaitent pas que le président sortant soit candidat à sa propre succession à l'élection présidentielle de 2017, selon un sondage de l'Institut français d'opinion publique (IFOP).

La cote de popularité du chef de l'Etat n'en finit pas de chuter, à tel point que huit Français sur dix ne souhaitent pas que François Hollande se porte candidat à la prochaine élection présidentielle, témoigne un sondage Ifop publié dans Le Journal du Dimanche (JDD). 

Le président français François Hollande
© AFP 2019 Dominique Faget

Près de 54% des personnes interrogées ne sont "pas du tout" pour une candidature de l'actuel président et 26% "plutôt pas", tandis que 6% la souhaitent "tout à fait" et 14% "oui, plutôt". Parmi les sondés proches du PS, 53% sont hostiles à la participation du Président de la République à l'élection présidentielle de 2017. Ce pourcentage atteint 91% chez les sympathisants des Républicains et 89% chez ceux du Front national.

Quoi qu'il en soit, les sondés sont convaincus que François Hollande se présentera à la prochaine élection présidentielle.

Pour beaucoup de Français, le président sortant est "persona non grata" à la présidentielle 2017, et bien des analystes sont persuadés que François Hollande sera battu dès le premier tour s’il se décide à briguer un second mandat.

"Le chef de l'Etat perdrait face à Alain Juppé ou Nicolas Sarkozy dès le 1er tour de l'élection présidentielle de 2017 et se retrouverait également derrière la candidate du Front national", lit-on dans une enquête Ipsos-Sopra Steria publiée le 30 mars dernier.

Dossier:
Présidentielle 2017 en France (205)

Lire aussi:

Sondage: Hollande serait absent du 2e tour de la présidentielle
Jean-Luc Mélenchon annonce sa candidature à l'élection présidentielle de 2017
Marine Le Pen officialise sa candidature à l'élection présidentielle
Benalla qualifie de «catastrophique» l’exfiltration de Macron d’un théâtre parisien
Tags:
candidats, élections, président, Présidentielle française 2017, Ifop, Front national (FN), Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Hollande, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik