Ecoutez Radio Sputnik
    François Hollande

    Hollande: " Vos prières sont les bienvenues"

    © REUTERS/ Charles Platiau
    France
    URL courte
    Présidentielle 2017 en France (204)
    70644

    François Hollande,qui affiche de mauvais résultats dans les derniers sondages, place son espoir dans les prières de ses supporteurs.

    Le président français François Hollande, dont la cote de popularité est tombée à son plus bas niveau, prend la situation avec humour et investit tout son espoir dans les prières de ses supporteurs.

    Alors que François Hollande réfléchit à son second mandat présidentiel, les médias ont réalisé des sondages d'après lesquels le numéro un français serait éliminé dès le premier tour des élections avec 85% d'opinions négatives. Selon les sondages, même si François Hollande franchissait l'obstacle du premier tour, il serait battu au second tour face à la dirigeante du FN Marine Le Pen (47% contre 53%). Il l'emportait encore en janvier avec 54% des intentions de vote contre 46% pour la frontiste.

    Interrogé sur ces mauvaises nouvelles lors de la visite du musée Copte du Caire, François Hollande a dit: "Je ne répondrai pas dans ce lieu, mais vos prières sont les bienvenues", cite le Lab Politique reprenant les propos du dirigeant français.

     

    Sondages: "Je vais vous en parler, mais pas ici, pas maintenant. Mais vos prières sont les bienvenues", Hollande au Musée Copte, Le Caire

    Toutefois, il ne faut pas oublier que celui que l'on surnommait "Monsieur 3 %" à quelques mois de la primaire de 2011, a fini par l'emporter en 2012.

    Dossier:
    Présidentielle 2017 en France (204)

    Lire aussi:

    3,5 millions de télespectateurs ont regardé Hollande contre 9,9 millions en février
    Hollande dira à la fin de l'année s'il est candidat
    Hollande tente une énième reconquête mais 9 Français sur 10 rejettent son action
    90% des Français jugent "négatif" le bilan de François Hollande
    Tags:
    cote de polularité, sondage, François Hollande, Le Caire, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik