Ecoutez Radio Sputnik
    Euronaval 2014

    Les sous-marins australiens construits par Paris, mais armés… par Washington?

    © Sputnik . Alexei Filippov
    France
    URL courte
    104867

    L'Australie a octroyé à la France un mégacontrat pour construire ses sous-marins nouvelle génération mais ce sont les Etats-Unis qui équiperont les vaisseaux de systèmes d'armes ultra-secrets.

    Le groupe français DCNS, spécialiste du naval de défense détenu par l'Etat et Thales, a remporté la semaine dernière un contrat à 50 milliards de dollars australiens (34 milliards d'euros).

    DCNS doit construire 12 sous-marins d'attaque, une nouvelle version conventionnelle de son Barracuda, qui sera baptisée le Shortfin Barracuda.

    Mais les systèmes d'armes et de combat qui équiperont ces sous-marins seront américains. Le géant américain Lockheed Martin, qui est dans la course, a expliqué qu'il s'agissait "en fait des yeux, des oreilles et de l'épée du bateau".

    L'Australie n'a pas fait mystère du fait qu'elle préférait le système américain AN/BYG-1 ainsi que les torpilles australo-américaines Mark-48 comme armes principales.

    Mais le choix n'a pas encore été fait pour désigner la société qui intègrera le système, lequel vise essentiellement à détecter et suivre des cibles. L'américain Raytheon serait également intéressé.

    En tant qu'allié proche de Canberra, Washington a suivi de près la procédure d'appel d'offres. Deux retraités de la marine américaine, le vice-amiral Paul Sullivan et le contre-amiral Tom Eccles ont passé au crible les offres techniques, indique l'AFP.

    D'après les médias, Washington aurait dit initialement sa préférence pour le Japon, en raison de ses liens avec la marine américaine, alors que les deux alliés s'inquiètent de l'attitude de la Chine en mer de Chine méridionale, objet d'âpres contentieux territoriaux entre Pékin et les capitales régionales.

    Lire aussi:

    La France et l'Allemagne construiront des sous-marins pour la Norvège
    Mistral: des marins égyptiens bientôt en formation à Saint-Nazaire
    Le Japon soumet sa proposition de sous-marin à l'Australie
    Tags:
    contrat, sous-marins, Barracuda, Lockheed Martin, DCNS, Washington, Australie, Paris, France, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik