Ecoutez Radio Sputnik
    Black M

    Grosse polémique autour d'un concert de rap au centenaire de Verdun

    © AFP 2019 GUILLAUME
    France
    URL courte
    45732

    L'annonce de la venue du rappeur Black M dans le cadre des célébrations du centenaire de la bataille de Verdun le 29 mai a provoqué l'indignation des internautes.

    Critiqué pour des paroles de chansons controversées, le rappeur du groupe Sexion d'Assaut sera la tête d'affiche d'un concert qui clôturera la cérémonie officielle pour le centenaire de la bataille de Verdun.

    ​L'invitation de Black M, qui a qualifié la France de "pays de kouffars" dans une de ses chansons, a provoqué une avalanche de messages d'indignation sur les réseaux sociaux. Marion Maréchal Le Pen, députée FN du Vaucluse a posté sur sa page Facebook un message demandant à l'Élysée de "renoncer à la programmation du rappeur Black M pour le concert commémoratif de Verdun".

    ​Des internautes reprochent aussi les propos ouvertement homophobes tenus par un autre membre de son groupe, Maitre Gims en 2005 dans la chanson "On t'a humilié".

    ​Le maire de Béziers Robert Ménard s'est égalent exprimé sur le sujet: pour lui, l'invitation de Black M à Verdun est "insupportable et indécent pour la mémoire des 300.000 soldats tombés là-bas".

    ​​L'élu est allé jusqu'à lancer  le hashtag "#annulerBlackM" sur le réseau social, en donnant le numéro du Mémorial de Verdun et en incitant les internautes à appeler le site de mémoire pour "protester ". Cependant, ni le Mémorial ni la mairie de Verdun n'a participé au choix du rappeur.

    Pour sa part, le maire socialiste de Verdun Samuel Hazard a défendu son choix d'inviter le chanteur à se produire après les commémorations officielles de la bataille le 29 mai. Selon lui, Black M  "est tout simplement un enfant de la République" (…) "plébiscité actuellement par les jeunes comme aucun autre artiste français".

    Lire aussi:

    Le recteur de Notre-Dame de Paris avance une nouvelle cause de l’incendie
    Des Gilets jaunes aspergés d’eau bleue à Paris, un moyen de «marquage»? (images)
    Une photo de Sputnik prise à Notre-Dame cause une avalanche internationale de fake news
    Tags:
    chanteur, rap, festivités, concert, scandale, Samuel Hazard, Alpha Diallo (Black M), Marion Maréchal-Le Pen, Robert Ménard, Verdun, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik