France
URL courte
Crise migratoire (printemps 2016) (38)
12258
S'abonner

Être pauvre et malade, avoir faim, être originaire d’un pays en guerre par les autorités françaises, telle est la recette pour obtenir à coup sûr l’asile en France.

Alors pour avoir une chance d'obtenir le précieux sésame, il faudra se faire passer pour un Syrien, en imitant l'accent de l'arabe local, et en s'inventant un personnage. C'est là qu'entrent en piste les vendeurs d'histoires, rapporte le site français Slate.

"J'ai payé 50 euros pour qu'il m'écrive mon récit. Les vendeurs d'histoires, on ne peut pas les trouver comme ça à La Chapelle. Il faut passer par des Soudanais ou Ethiopiens qui t'amènent à lui", raconte un réfugié érythréen.

L'autre option pour initier la procédure de demande de titre de séjour en France est d'acheter une fausse biographie, rapporte The Times.

Récemment une fraude de ce type a été révélée au moment où le département sanitaire de Paris a suspendu les travaux d'un médecin-chef accusé de délivrer contre de l'argent ces documents à plusieurs migrants afin qu'ils puissent éviter l'expulsion. Un cas qui n'est pas unique, de nombreuses autres personnes bénéficiant ce système.

Il semble donc que plus les conditions d'obtention de l'asile seront difficiles, plus les vendeurs d'histoires et les médecins s'enrichiront sur le dos des migrants prêts à tout pour rester en France.

Dossier:
Crise migratoire (printemps 2016) (38)

Lire aussi:

Cette Française quitte son travail pour "procurer un horizon aux réfugiés"
Un camp de migrants de nouveau évacué à Stalingrad
Une centaine de réfugiés érythréens arrivés en France
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Tags:
passeport, asile, refuge, migrants, Syrie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook