Ecoutez Radio Sputnik
    Police dans le hall du Palais de Justice

    Salah Abdeslam à Paris pour être interrogé par les juges

    © AP Photo / Francois Mori
    France
    URL courte
    653
    S'abonner

    Le seul membre encore en vie des commandos du 13 novembre, Salah Abdeslam, est arrivé vendredi matin au palais de justice de Paris où il doit être interrogé pour la première fois sur les attentats par les juges antiterroristes.

    Le suspect-clé a été extrait de sa cellule de Fleury-Mérogis au petit matin et son convoi, sous surveillance maximale, est arrivé peu avant 07H15 heure de Paris. Un véhicule de type SUV banalisé noir, escorté par les forces de l'ordre et suivi par un hélicoptère, a été vu entrer au palais de justice par un photographe de l'AFP.

    ​Six mois après les attentats de Paris, Salah Abdeslam pourrait dissiper des zones d'ombre.

    La date de son audition avait été annoncée devant les caméras par l'un de ses avocats, Frank Berton, à l'issue de sa mise en examen le 27 avril à Paris, notamment pour assassinats terroristes.

    ​L'avocat a fait savoir depuis qu'il ne s'exprimerait pas, "ni avant ni après l'interrogatoire", premier d'une série, prévu sur une journée au palais de justice.

    ​Arrêté à Molenbeek, son quartier, après plus de quatre mois de cavale, Salah Abdeslam est le seul protagoniste direct des attentats entre les mains de la justice française.

    Au cœur de la cellule, au soir des tueries et bien avant, il apparaît comme un acteur central de l'expédition meurtrière du 13 novembre qui a fait 130 morts et des centaines de blessés.

    ​Abdeslam est celui qui a déposé les trois kamikazes du Stade de France avant d'être exfiltré vers la Belgique. Avant les attentats, c'est lui qui a loué des véhicules et des planques en région parisienne. Dans les mois qui précèdent, il a multiplié les voyages pour convoyer des membres du réseau à travers l'Europe, notamment Najim Laachraoui, possible artificier du 13 novembre mort en kamikaze lors des attentats du 22 mars à Bruxelles.

    Ami d'Abdelhamid Abaaoud, organisateur présumé des attaques et tueur des terrasses, il a probablement partagé de nombreux secrets avec lui.

    Lire aussi:

    Le père de Salah Abdeslam estime que son fils "doit payer"
    Attentat de Paris: Salah Abdeslam "a volontairement refusé de se faire sauter"
    La justice belge autorise l'extradition de Salah Abdeslam vers la France
    Tags:
    interrogatoire, jugement, police, Salah Abdeslam, Molenbeek-Saint-Jean, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik