France
URL courte
8213
S'abonner

Un hélicoptère de la gendarmerie nationale s'est écrasé vendredi dans les Hautes-Pyrénées. Les quatre gendarmes qui étaient à bord de l'appareil sont décédés, selon le bilan définitif de la gendarmerie, les causes du crash restent à éclaircir.

L'accident est survenu durant une mission en altitude près de Cauterets, une station thermale située à quelques kilomètres de la frontière espagnole.

L’hélicoptère EC 145 de la gendarmerie de Tarbes était en exercice de formation au secours en montagne avec un pilote, un copilote et deux secouristes du peloton de gendarmerie de haute montagne de Pierrefitte-Nestalas.

Le procureur de la République de Tarbes, Eric Serfass, n'a pas pour l'instant décidé d'ouvrir une enquête judiciaire. Le crash a eu lieu dans une zone difficile d'accès.

"J'adresse mes condoléances aux familles et aux proches des victimes et leur témoigne la pleine solidarité de la nation en ces circonstances douloureuses", a écrit le président français François Hollande dans un communiqué.

Le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a également adressé ses condoléances aux familles et aux proches des victimes et a promis de se rendre vendredi soir dans les Hautes-Pyrénées.


Lire aussi:

«Ce n’est pas à l’Azerbaïdjan de faire la loi en France!»: une maire menacée pendant des années par Bakou
La maire d’Aix-en-Provence invite Véran à «la fermer» après l’annonce de nouvelles mesures visant sa ville
Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Tags:
crashs, hélicoptères, Bernard Cazeneuve, François Hollande, Hautes-Pyrénées, Tarbes, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook