France
URL courte
18725
S'abonner

Certes, depuis dimanche, Paris est la proie d’inondations, mais parfois il suffit de choisir un point de vue différent pour mettre tout sens dessus-dessous. Le NYT a publié une photo du Louvre noyé, alors qu'il ne s'agit en réalité que d'une énorme flaque près du musée, prise en photo par des amateurs de scoops à partir d'un angle de vue "réussi".

Choisir un angle de vue est une mission très délicate. Nous vous proposons d’en faire l’expérience de la manière la plus explicite possible.

Voici une photo du Louvre telle que publiée par le NYT, accompagnée du commentaire suivant: "Inondations à l’extérieur du Musée du Louvre à Paris, ce vendredi".

En réalité, le Louvre a toujours l'air de ça:

Le Louvre noyé... dans une flaque?
© Sputnik
Le Louvre noyé... dans une flaque?

 

Le Louvre noyé... dans une flaque?
© Sputnik
Le Louvre noyé... dans une flaque?
Le New York Times a simplement publié la photo d'une énorme flaque devant le musée, énorme trompe-l'œil qui change tout.

La crue de la Seine a dépassé les 6 mètres à Paris, un niveau jamais atteint depuis plus de trente ans! Les crues et les inondations qui frappent une partie de la France poussent à fermer des musées et des stations de métro. On envisage également d’évacuer des habitants, les autorités multipliant les mesures de prévention ce vendredi.

Il est pourtant encore un peu trop tôt pour constater l'immersion progressive du principal musée de la capitale…

Voilà à quel point il peut être facile d'altérer les perceptions et d’une fausse image créer de toute pièce une réalité qui semble vraie et même sensationnelle.


Lire aussi:

Inondations: l'état de catastrophe naturelle reconnu dès mercredi prochain
Inondations: "La situation reste tendue, difficile", "encore de nombreuses inquiétudes"
Les experts prédisent à l’Europe de violentes inondations
Alpes-Maritimes : inondations meurtrières
Violentes inondations dans le sud-est de la France
Tags:
inondation, Le Louvre, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook