Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron

    Loi travail: Macron essuie des jets d'œufs à Montreuil

    © AFP 2019 Kenzo Tribouillard
    France
    URL courte
    Loi Travail (70)
    32541

    Des jets d'œufs et de légumes et des huées - un tel accueil "chaleureux" a été réservé ce lundi au ministre français de l'Economie Emmanuel Macron à Montreuil (Seine-Saint-Denis).

    Ce matin, Emmanuel Macron s'est rendu dans cette commune de l'est parisien pour découvrir le timbre célébrant les 80 ans du Front populaire. Or, des militants CGT et communistes l'attendaient déjà, précise Le Parisien.

    Dès leur sortie de voitures, le ministre et sa délégation ont essuyé des jets d'œufs et de légumes. Et bien que les forces de l'ordre aient vite encadré Emmanuel Macron, ce dernier a tout de même reçu un œuf sur la tête.

    "Ni chair à patron, ni chair à matraques. Retrait, retrait de la loi travail", scandaient les militants, d'après la source.

    "Je ne parle pas d'un texte de loi avec des œufs et des coups de bâton. Ils n'écoutent rien, ils invectivent", a déclaré le ministre après l'incident.

    "Quand des femmes et des hommes manifestent, je vais au contact", a ensuite déclaré Emmanuel Macron au micro de BFMTV. "Ce que j'ai vu ce matin, ce sont des comportements inacceptables, et comme le député (de la circonscription, ndlr) Razzy Hammadi vient de le dire, ce n'étaient d'ailleurs pas des syndicalistes ni des Montreuillois, donc ce sont des agitateurs professionnels", a-t-il poursuivi.

    Les internautes n'ont pas raté l'occasion de se moquer de l'incident.

    Le président français François Hollande
    © REUTERS / Philippe Wojazer
    Dévoilé dans la presse le 17 février 2016, l'avant-projet de loi sur la réforme du Travail, porté par la ministre du Travail Myriam El Khomri a suscité une forte opposition parmi les syndicats et les organisations de jeunesse en France.

    Le projet de loi, l'une des dernières réformes du mandat présidentiel de François Hollande, est censé améliorer la compétitivité des entreprises et favoriser l'emploi. Tout en confirmant les 35 heures de travail par semaine, le projet permet aux entreprises qui parviendront à s'entendre avec les syndicats, ou avec une majorité de salariés, de dépasser ce temps de travail. Par ailleurs, le texte simplifie la procédure de licenciement.

    Dossier:
    Loi Travail (70)

    Lire aussi:

    Macron: "transformer le pays, pour le changer en profondeur"
    La levée des sanctions anti-russes est prioritaire. Macron le confirme!
    Macron hausse le ton devant la menace d'un Brexit
    Tags:
    manifestation, communistes, militants, légumes, loi Travail, CGT, Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik