France
URL courte
45222
S'abonner

François Hollande est tellement préoccupé par son taux de confiance qu'il semble avoir perdu tout sens de l'humour. Il aurait pu fournir une réponse à la Cyrano à l'ex-attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic qui, lui, ne manque pas d'humour, mais le président français répond qu'il se passera de ses "propositions de service".

Alors que tous s'attendaient à un échange de taquineries bien léger, il semble que le président français François Hollande n'ait pas le cœur à rire, à moins qu'il ne fasse preuve d'un humour un peu trop éthéré.

"Le président de la République comptera sur le travail engagé, les résultats à obtenir, la réussite (…), la capacité à faire face et sur l'action que nous conduisons et pas sur les propositions de service d'un joueur de football", a souligné Stéphane Le Foll devant la presse.

"Je me dis que le football, quelques fois, donne beaucoup d'ambition mais que dans une grande démocratie, c'est parfois un peu plus compliqué que cela", a-t-il coupé net.

Oui, évidemment, "c'est pas facile"…

Dans une interview au Monde parue mardi, Zlatan Ibrahimovic a assuré qu'il "aidait" la France "plus qu'il (Hollande, ndlr) ne l'aide" en payant ses impôts, ajoutant à propos du président de la République: "Je peux le rendre populaire si je veux", "mais je ne sais pas si j'en ai envie".


Lire aussi:

Ibrahimovic: "Si on remplace la Tour Eiffel par une statue de moi, je reste"
Cote de confiance: Hollande et Valls en nette baisse en septembre
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Diego Maradona est décédé à l'âge de 60 ans
Tags:
popularité, cote de confiance, humour, Stéphane Le Foll, Zlatan Ibrahimovic, François Hollande, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook