France
URL courte
22224
S'abonner

La réunion ministérielle de crise autour de François Hollande s'est ouverte à 09H00 à l'Elysée avec, outre plusieurs membres du gouvernement français, le commissaire européen Pierre Moscovici.

Les ministres des Finances, Michel Sapin, des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault ainsi que le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll et le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes Harlem Désir participaient à cette réunion, tout comme M. Moscovici, ancien ministre de l'Economie et des Finances.

​La directrice de cabinet du Premier ministre Manuel Valls, Véronique Bedague-Hamilius, et le représentant permanent de la France auprès de l'Union européenne, Pierre Sellal, étaient également autour de la table, a précisé l'entourage du chef de l'Etat qui doit s'exprimer en fin de matinée depuis le palais présidentiel.

Le chef de l'Etat s'est auparavant entretenu pendant une vingtaine de minutes avec la chancelière allemande Angela Merkel et le président du Conseil européen Donald Tusk, a-t-on appris auprès de son entourage.

Au cours de leur conversation, François Hollande et Angela Merkel "ont tiré les conséquences" du référendum britannique, envisageant de nouveaux entretiens au cours de la journée.

Le président français avait lancé jusqu'au jour du référendum jeudi de multiples avertissements, estimant que "l'avenir de l'Union européenne" se jouait avec ce scrutin.

Aux yeux de Paris, a-t-il mis en garde, la sortie du Royaume-Uni de l'UE est "irréversible".

Le chef de l'Etat avait également annoncé mercredi qu'il se rendrait "la semaine prochaine" à Berlin pour y retrouver la chancelière allemande Angela Merkel, une rencontre prévue lundi, avant le sommet européen post-Brexit de mardi et mercredi à Bruxelles.

François Hollande a plaidé aussi pour "une relance de la construction européenne (…) quelle que soit la réponse du peuple britannique".

 

Lire aussi:

Brexit: Martin Schulz souhaite que les négociations débutent vite
Steinmeier: "Un jour triste pour l'Europe et la Grande-Bretagne"
Brexit: Marine Le Pen appelle à organiser un référendum en France
Paris se positionne sur les frappes aériennes américaines en Syrie
Tags:
Michel Sapin, Jean-Marc Ayrault, Manuel Valls, François Hollande, Royaume-Uni, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook