France
URL courte
Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)
27274
S'abonner

La maire de Calais (Pas-de-Calais) Natacha Bouchart (LR) a affirmé vendredi qu'après le vote des Britanniques il fallait que "la frontière reparte en Angleterre", même si ce n'est "pas si simple", préconisant aussi l'ouverture d'un camp de migrants outre-Manche.

Le Brexit aidera-t-il les migrants de Calais à gagner le Royaume-Uni? Si le traité du Touquet sur la gestion de la frontière est un texte bilatéral, l'idée d'une dénonciation gagne en poids politique en France après le vote britannique pour sortir de l'UE.

Dans les heures qui ont suivi les résultats du référendum, plusieurs responsables politiques ont appelé à remettre en cause cet accord datant de 2003, notamment la maire de Calais (Pas-de-Calais) Natacha Bouchart.

"Les accords du Touquet ne font pas partie de la négociation sur la sortie de l'UE, puisque c'est un accord franco-britannique. Par contre, les Britanniques ont voulu quitter l'UE, je le regrette mais je respecte. Ils doivent en assumer toutes les conséquences économiques et migratoires", a confié Mme Bouchart à l'АFР.

Et d'ajouter: "Je demande au président de la République de profiter de cette sortie pour l'utiliser en vue d'une renégociation. Il faut que la frontière reparte en Angleterre. Il faut donc négocier avec les Britanniques pour qu'ils acceptent d'ouvrir un camp dans leur pays, traiter les situations chez eux et ne pas les faire traiter chez nous. Pour cela, il faut mettre des propositions sur la table".

Le président du Comité des affaires étrangères du Conseil de la Fédération Konstantin Kossatchev
© Sputnik . Victoria Issaïeva
Cependant, "il ne faut pas laisser croire aux populations qu'on va supprimer notre problème en déplaçant la frontière. Il faut un camp au Royaume-Uni. Il y aura un camp à Calais, mais la zone nord de ce qu'on appelle +la Jungle+, à côté du camp humanitaire, ne devrait pas exister. (…) Les autorités sont en train de préparer l'élévation d'un mur de 4 m sur 1 km. Si on ne poursuit pas, c'est nous Calaisiens qui en subirons les conséquences", a-t-elle relevé en guise de conclusion.

Le traité du Touquet est un texte bilatéral, conçu pour lutter contre l'immigration illégale, et signé après la fermeture du camp de Sangatte. Il prévoit bien une clause de sortie, avec un délai de deux ans.

Confiant les premiers contrôles d'immigration au pays de départ, ce traité a entraîné de fait un glissement de la frontière britannique dans les ports français.

Dossier:
Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)

Lire aussi:

Le Brexit, "une conséquence logique de l'état de l'Europe d'aujourd'hui"
Né des ambitions politiques de Cameron, le Brexit les a enterrées
Brexit: Londres devrait-elle quitter la GB pour rejoindre l'UE?
Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
Tags:
crise migratoire, Natacha Bouchart, Calais, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik