France
URL courte
11148
S'abonner

Il saute, bat des mains, hurle, rit, danse, chantonne… avez-vous reconnu le président de la République le plus mordu de football?

Vu la cote de popularité de François Hollande, qui est actuellement de 16%, on pourrait penser que plus rien ne pourrait le réjouir et le faire rire de bon cœur. Cependant, les Bleus y ont réussi. 

"Le sport permet ce dépassement, géographique — on est tous du même pays —, dépassement des origines, des parcours. Cela permet d’échapper à toutes nos préoccupations", a dit M. Hollande, écharpe tricolore autour du cou, cité par le Journal du Dimanche.

En un clin d’œil, le président à l’air plutôt flegmatique se transforme en un ardent supporter qui ne peut s’empêcher de sursauter, de rire, de danser et de battre des mains lorsque son équipe de foot favorite (on parle ici des Bleus naturellement) marque des buts.

Pourtant, le chef d’Etat appelle à ce que l’on ne mélange pas son violon d’Ingres avec de la politique: CELA N’A RIEN À VOIR, répète François le supporteur.

"Je soutiens l’équipe de France, je viens à tous leurs matches, mais je ne veux pas utiliser le sport pour la politique. Ce n’est bon ni pour le sport, ni pour la politique", assure-t-il après avoir vu sa popularité "flamber" de 1% suite aux victoires des Bleus à l’Euro 2016.

M. Hollande, en bon supporter, ne manque également aucune occasion de faire des selfies avec d’autres fans des Bleus ainsi que de vanter son équipe à l’étranger.

"Au sommet de l’Otan, d’où je viens, tout le monde m’a parlé de l’Euro, des Bleus. Les chefs d’État et de gouvernement manifestent une très grande sympathie pour cette équipe, très brillante", se réjouit le président.

Pour lui, une chose est certaine: malgré les nombreuses difficultés que doit affronter son pays, le football restera à jamais un petit îlot d’harmonie, d’insouciance et de joie.

"Ils (les Bleus, ndlr) veulent donner du bonheur", résume François Hollande.

Lire aussi:

Euro 2016: L'Afrique en finale
Finale Portugal-France: le jour de gloire est arrivé... mais pour qui?
La cote de popularité de Hollande "flambe" de 1%! Stratégie magique ou simple hasard?
Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Tags:
Bleus, supporter, président, sport, football, Euro 2016, François Hollande, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook