France
URL courte
1232
S'abonner

Bien que le Portugal ait privé les Bleus d'une victoire en finale de "leur" Euro, les Français peuvent toujours se féliciter du bilan économique de la compétition.

Début 2016, le Centre de droit et d'économie du sport (CDES) a estimé à 1,26 milliard d'euros les dépenses supplémentaires liées à l'organisation de l'Euro en France. Selon Christophe Lepetit, un des auteurs de l'étude, on tablait alors "sur 40% d'étrangers et 60% de Français dans les stades", et c'était exactement l'inverse.

"Or, plus les supporteurs étrangers sont nombreux, plus l'impact sur l'économie française est positif", explique-t-il.

Selon les premières estimations, sur les 2,5 millions de billets en vente, 1,5 million ont été achetés par des supporters étrangers. Autre moment positif, leur durée de séjour a été plus longue que prévu.

Les attentats de janvier et de novembre 2015 n'ont donc pas produit l'effet dévastateur redouté par certains analystes.

Cependant, c'est l'UEFA qui reste évidemment le grand gagnant dans l'affaire: le championnat a généré 1,93 milliard d'euros pour un coût d'organisation de 1,1 md EUR, soit un bénéfice de 830 M EUR sur un mois. Il s'agit d'augmentation de 34% par rapport à l'Euro-2012 en Ukraine et en Pologne.

Lire aussi:

L'après-Euro-2016: une quarantaine d'interpellations à Paris
Une statistique amusante sur l’Euro 2016 recueillie par Twitter
La joie et les larmes lors de la finale de l’Euro 2016
Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Tags:
supporter, bénéfices, économie, football, Euro 2016, Centre de droit et d'économie du sport (CDES), France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook