France
URL courte
Attaque au camion à Nice (120)
5124
S'abonner

François Hollande a affirmé à Nice qu'"une cinquantaine" de personnes étaient encore "entre la vie et la mort" après l'attentat de Nice qui a fait 84 victimes

Selon le président français, parmi les victimes "il y a beaucoup d'étrangers", "beaucoup de jeunes enfants".

"Au moment où je m'exprime, 80 personnes, 84 précisément, sont mortes, et une cinquantaine de personnes en urgence absolue, entre la vie et la mort", a affirmé le chef de l'Etat, s'exprimant vendredi depuis la préfecture des Alpes-Maritimes.

"Parmi ces victimes, il y a des Français, il y a aussi beaucoup d'étrangers, venus là encore de tous les continents, et il y a beaucoup d'enfants, de jeunes enfants", a aussi relevé M. Hollande.

Le président, qui sortait d'une visite à l'hôpital Pasteur de Nice accompagné de Manuel Valls, du ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, et de la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a indiqué: "Nous avons vu des blessés, nombreux blessés, qui ont surtout des images effroyables encore dans la tête, et qui, s'ils souffrent dans leur chair, souffrent encore davantage pour cette brûlure psychologique".

"Et puis il y a même encore des personnes qui n'ont pas eu de traumatisme physique mais qui porteront longtemps, toute leur vie, un traumatisme, pour ces images d'horreur qu'ils ont dû, hélas, partager", a encore assuré le locataire de l'Elysée, cité par l'AFP.

Dossier:
Attaque au camion à Nice (120)

Lire aussi:

Ces pays considérés par Vladimir Poutine comme les futures superpuissances mondiales
«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Une enseignante estime que Samuel Paty a «provoqué» l’acte terroriste
La nouvelle carte du couvre-feu en France publiée par les autorités
Tags:
Nice, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook