France
URL courte
Attaque au camion à Nice (120)
6312
S'abonner

Le ministère français de l'Intérieur a confirmé l'information publiée par les médias que l'application SAIP (Système d'alerte et d'information des populations) était intervenue trop tard.

Cette application a été mise en œuvre le 8 juin à la veille du Championnat d'Europe de football.

"L’information relative à l’attentat a été relayée beaucoup trop tardivement par l’application SAIP. L'alerte transmise dès la survenance des faits par la préfecture des Alpes-Maritimes n’a été publiée qu’à 01h34", lit-on dans un communiqué du ministère.

Ainsi, le ministère a confirmé l'information, diffusée par des médias et des internautes, publiant des captures d'écrans de SAIP. Il est à noter que l'attentat a été commis à 22h30, heure locale.

Le ministère de l'Intérieur a conçu l'application gratuite en français et en anglais pour envoyer des notifications en cas de danger 15 minutes après une attaque. L'application explique également comment agir en cas d'alerte.

Le ressortissant tunisien Mohamed Lahouaiej Bouhlel, âgé de 31 ans, a foncé sur la foule sur la Promenade des Anglais à Nice pendant le feu d'artifice du 14 juillet 2016 dans un camion blanc avec des armes et des grenades. Le camion faisait des zigzags et écrasait intentionnellement les piétons, selon les témoins. Le terroriste a été abattu par la police.

Selon les dernières données, 84 personnes ont trouvé la mort lors de l'attaque dont un citoyen russe. 202 personnes ont été blessées dont 52 sont actuellement dans un état critique. Le président français François Hollande a qualifié l'attaque d'attentat terroriste. Un deuil national de trois jours a été déclaré dans le pays.


Dossier:
Attaque au camion à Nice (120)

Lire aussi:

Attentat de Nice: un jeune homme perd son amie avant de retrouver son corps inanimé
Attentat de Nice: "le terroriste n'est qu'un exécutant", où sont les organisateurs?
Attentats de Nice: "On a vu la police au bout de 45 minutes!"
«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Tags:
échec, portable, application, SAIP (Système d'alerte et d'information des populations), ministère français de l'Intérieur, Nice, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook