France
URL courte
12138
S'abonner

Un attentat possiblement très meurtrier a été déjoué "juste avant" l'Euro-2016 de football, a affirmé lundi le Premier ministre Manuel Valls pour démontrer l'efficacité de l'état d'urgence, qui doit être prolongé de trois mois après l'attentat à Nice.

"Nous avons déjoué un certain nombre d'attentats encore ces derniers mois, un juste avant l'Euro qui aurait pu être particulièrement meurtrier", a affirmé le chef du gouvernement à la sortie d'"un point de situation" à Matignon après la tuerie du 14 juillet.

Plus tôt, les autorités françaises ont déclaré qu'elles n'avaient pas reçu d'informations sur la préparation éventuelle d'attaques terroristes au cours des matches du Championnat d'Europe de football.

La question de la sécurité était brûlante depuis les attentats du 13 novembre qui ont fait 130 morts et plusieurs centaines de blessés à Paris et aux abords du Stade de France à Saint-Denis. Dix jours après les attentats, le ministre de l'Intérieur avait convoqué une réunion à ce sujet, abordant notamment la question des surcoûts entraînés par des mesures de sécurité renforcées.

Lire aussi:

La France à 4 jours de l'Euro-2016: inondations, manifestations et menace d'attentat
Footeux, attention! La sécurité lors de l'Euro 2016 laisse à désirer…
Attentats de Nice: "On a vu la police au bout de 45 minutes!"
Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Tags:
attentat, Euro 2016, Manuel Valls, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook