Ecoutez Radio Sputnik
    Abdel Malik Petitjean, 19 ans, le deuxième preneur d'otages dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray

    Prêtre égorgé: le deuxième tueur est identifié

    © AFP 2019 AMAQ NEWS AGENCY
    France
    URL courte
    Prise d'otages dans une église de Haute-Normandie (23)
    7242
    S'abonner

    Le deuxième preneur d'otages dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, en France, a été "formellement identifié", selon le parquet de Paris.

    Une source proche de l'enquête a indiqué qu'il s'agissait d'Abdel Malik Nabil Petitjean. Il était notamment fiché "S" depuis le 29 juin dernier, indique l'AFP.

    Abdel Malik Petitjean, 19 ans, n'avait pas fait l'objet de condamnations et la justice ne disposait pas de ses empreintes ni de son ADN, ce qui a retardé son identification. Le jeune homme était toutefois fiché "S" depuis le 29 juin pour avoir tenté de rejoindre la Syrie via la Turquie, selon une source proche de l'enquête. Des prélèvements ADN effectués sur sa mère ont permis son identification.

    Trois personnes de son entourage familial ont été placées en garde à vue mercredi "pour permettre de recueillir des éléments sur le profil du tueur", selon une source proche de l'enquête. "Rien à ce stade ne dit que ces personnes ont quelque chose à voir avec la tuerie", a-t-elle précisé.

    Mardi le 26 juillet, deux forcenés équipés d'armes blanches ont pris en otage un curé, deux sœurs et quelques fidèles dans église de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), en France.

    Les preneurs d'otages ont égorgé le prêtre Jacques Hamel âgé de 86 ans et grièvement blessé un paroissien. La police a neutralisé les deux assaillants. Le premier a été identifié comme Adel Kermich. Le groupe terroriste Daech a revendiqué cette prise d'otages. 

     

    Dossier:
    Prise d'otages dans une église de Haute-Normandie (23)

    Lire aussi:

    Prêtre égorgé: l'archevêque de Rouen cite Jésus
    François Hollande: tuer un prêtre, "c'est profaner la République"
    Prêtre égorgé: Hollande a exprimé au pape François "le chagrin du peuple français"
    Prise d'otages et prêtre égorgé: la barbarie a encore frappé
    Tags:
    prêtre, église, prise d'otages, Saint-Etienne-du-Rouvray, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik