Ecoutez Radio Sputnik
    Incendie à Rouen

    Incendie meurtrier à Rouen: les bougies du gâteau d'anniversaire à l'origine du drame

    © AFP 2018 MATTHIEU ALEXANDRE / AFP
    France
    URL courte
    15017

    Le parquet a établi la cause de l'incendie le plus meurtrier survenu en France depuis dix ans. Celui-ci a coûté la vie à 13 personnes et a fait six blessés.

    Une soirée d'anniversaire a tourné au drame dans la nuit de vendredi à samedi à Rouen: un incendie, causé par les bougies d'un gâteau, a fait 13 morts, principalement des jeunes, et six blessés dont un grave. C'est l'incendie le plus meurtrier en France depuis 2005.

    Selon le vice-procureur au parquet de Rouen, Laurent Labadie, les victimes sont âgées de 16 à 25 ans. Elles assistaient à une fête anniversaire dans une salle, au sous-sol du bar, Au Cuba Libre.

    Parmi les six blessés, "une personne est en urgence absolue", a déclaré à l'AFP Yvan Cordier, secrétaire général de la préfecture de Seine-Maritime. Il s'agit d'une jeune femme, qui a été transférée à l'hôpital Saint-Louis, à Paris, a indiqué à l'AFP le maire PS de Rouen Yvon Robert.

    Les cinq autres blessés ont été hospitalisés au CHU de Rouen mais en sont sortis, selon M. Robert.

    L'incendie s'est déclenché vers minuit dans la salle au sous-sol de l'établissement.

    "J'étais au bar, au rez-de-chaussée, en train de prendre un verre. On a vu les flammes, c'était comme un lance-flammes, tout a été très vite", a témoigné Stéphanie, 36 ans, devant la presse.

    Selon les premiers éléments de l'enquête, "quelqu'un est descendu avec un gâteau d'anniversaire avec des bougies, et a chuté dans l'escalier", a déclaré le vice-procureur Laurent Labadie, à l'AFP.

    "Il y a eu projection de bougies sur les murs et sur le plafond sur lequel il y avait un isolant phonique", a-t-il poursuivi. "Il y a eu une inflammation immédiate et la propagation de gaz", a-t-il ajouté.

    Dans la matinée, la police de Rouen avait indiqué que les victimes avaient été intoxiquées après l'embrasement d'une matière du plafond.
    L'enquête devra confirmer ce scenario et se penchera notamment sur le respect des normes de sécurité. Mais aussi, "en priorité", sur les issues de secours, a indiqué une source proche de l'enquête.

    Selon la préfecture, les pompiers ont été contactés à 0H20 et "sont arrivés rapidement", a précisé M. Cordier. Une cellule de soutien médico-psychologique a été mise en place.

    Dans la nuit, un passant, Amar Ould Sais, 40 ans, a "vu les pompiers qui sortaient les corps toutes les 2 minutes. De l'autre côté de l'avenue (Jacques Cartier NDLR), ils avaient aménagé un espace pour les blessés", a-t-il relaté.

    La secrétaire d'Etat à la formation professionnelle, Clotilde Valter, s'est rendue sur les lieux en milieu de matinée. Devant le bar orange et rouge dont la vitre a été soufflée dans l'incendie et le store brûlé, elle a exprimé "la tristesse et le soutien du gouvernement à l'égard des familles et des proches des victimes".

    Lire aussi:

    Attentat de Rouen: les deux djihadistes se sont rencontrés sur Telegram
    Un proche d'un des tueurs de Rouen arrêté à Genève avant l'attentat
    Un incendie au pied de la Tour Eiffel, la cause est un artifice
    Un violent incendie éclate à Ankara
    Tags:
    bougie, feu, blessés, incendie, anniversaire, victimes, Rouen, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik