Ecoutez Radio Sputnik
    les français manifestant contre la migration

    "Menton vient comme Lampedusa enterrer Schengen!", un cri qui réveillera la France?

    © REUTERS/ Pascal Rossignol
    France
    URL courte
    Crise migratoire (été 2016) (86)
    335393493

    "+Nous craignons que parmi les centaines de migrants qui arrivent sur notre territoire, se cachent parmi eux de possibles terroristes en puissance+, c'est le cri d'alarme de nos policiers en poste à Menton depuis maintenant quelques mois", a indiqué le maire de Fréjus commentant la situation avec les migrants à la frontière franco-italienne.

    Dans un communiqué daté du 9 août 2016, David Rachline, sénateur-maire de Fréjus (Provence-Alpes-Côte d'Azur), s'est exprimé sur la situation à la frontière franco-italienne: "Menton vient comme Lampedusa enterrer Schengen!"

    Dans un entretien accordé à Sputnik, M.Rachline appelle à ce que la France sorte de l'espace Schengen et restaure ses frontières nationales.

    "Je crois qu'il est nécessaire en effet, et c'est ce que j'ai souhaité faire par mon communiqué de presse, d'alerter le ministère de l'Intérieur. Il semble ne rien avoir compris des échecs notoires en matière de sécurité qui sont les siens depuis maintenant plusieurs mois. Dans le flot continu de réfugiés qui rentrent sur le territoire national en particulier par Vintimille et par Menton (…) il se trouve un certain nombre de gens radicalisés, un certain nombre d'islamistes", a déclaré à Sputnik le maire de Fréjus.

    "Nous avons cru à un moment que le gouvernement, que le ministère de l'Intérieur allaient se saisir du problème pour éviter que les drames abominables qui se succèdent en France régulièrement maintenant ne puissent plus arriver. En fait il n'en est rien, le gouvernement n'a rien compris", s'est plaint M.Rachline.

    Selon lui, ce sont des initiatives fortes que les Français attendent de la part du gouvernement. Quant à lui, il appelle à ce que la France sorte de l'espace Schengen.

    "C'est aussi à cause des accords de Schengen que nous sommes obligés de supporter sur notre territoire et d'accueillir toute une série de personnes dont nous ne souhaitons pas la venue. J'appelle surtout le gouvernement à rétablir les frontières nationales. Aujourd'hui, on ne les contrôle même plus, on le voit bien", a-t-il fait valoir.

    Le week-end dernier, la France a pu constater que la crise migratoire était loin d'être terminée, la police française ayant dû renvoyer environ 200 migrants en Italie sur fond de tensions à la frontière entre les deux pays.

    Des scènes de chaos se sont produites vendredi dernier à la frontière franco-italienne, des migrants ayant tenté d'atteindre la France en se jetant dans la mer depuis les roches près du point de passage à Vintimille.

    Environ 200 d'entre eux sont parvenus à rejoindre Menton, selon les médias français, avant d'y être accueillis par la police locale et remis à l'Italie.

    Dossier:
    Crise migratoire (été 2016) (86)

    Lire aussi:

    Député: la France n’a plus de moyen de contrôler ses frontières qui n’existent plus
    Calais et sa "Jungle": "C’est devenu la poubelle de la France"
    Les migrants de Calais bloquent une autoroute ferroviaire
    Hollande: les accords franco-britanniques pour Calais maintenus
    Tags:
    migrants, migration, frontière, Menton, Vintimille, Espace Schengen, Italie, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik