Ecoutez Radio Sputnik
    Paris

    Le service national, aiderait-il à lutter contre la division sociale en France?

    © Flickr/ Daxis
    France
    URL courte
    531689218

    La situation actuelle en France pose de graves questions de sécurité. La société s’interroge sur l’avenir de ce pays qui a tellement souffert des attaques terroristes. C’est dans ce contexte que ressurgit l’idée de service national. Serait-il capable de faire renaître la stabilité en France?

    L'idée de créer un service national qui serait universel et concentré autour de la sécurité, pour lutter contre la division de la société française, est exprimée par François Bayrou, maire MoDem de Pau, invité au micro de BFM TV. Pour l'homme politique, un changement profond de la société est nécessaire. Le service national comme voie d'un tel changement, serait-il efficace?

    "Je crois que le débat existe depuis qu'on a supprimé le service national. D'ailleurs il y a quelques années a été mis en place le service civique et nous avons eu le débat de savoir si ce service devrait être ou non obligatoire. François Bayrou relance l'idée aujourd'hui d'un service de six mois avec expérimentation pour les jeunes à la fois d'opérations à dimension militaire mais d'opérations à dimension de premiers secours", explique Frédérique Lefebvre, député Les Républicains des Français établis hors de France, dans un entretien accordé à Sputnik.

    L'homme politique précise qu'à son avis, une telle discussion va dans le bon sens et le débat lancé est très fructueux pour la France, parce qu'à l'époque du service national, un vrai brassage de milieux différents marquait le paysage social.

    "Par ailleurs, on a la question de sécurité qui monte aujourd'hui considérablement. On voit bien qu'avec notre armée qui est une armée professionnelle et qui est habilitée aujourd'hui à intervenir essentiellement sur les théâtres extérieurs, on voit bien depuis la montée du terrorisme la mobilisation avec l'opération Sentinelle notamment de l'armée à l'intérieur, nous ne sommes plus en situation de faire face", indique l'interlocuteur de Sputnik.

    Le service militaire pourrait également être lié à l'enseignement secondaire. Le général Jean-Claude Allard, directeur de recherche à l'IRIS et expert en politique de défense, souligne dans un entretien accordé à Sputnik qu'un certain nombre de qualifications pourrait être enseigné au sein des scolarités des Français. Dans le même temps, il faut que les services professionnels de sécurité agissent les premiers, parce que sinon, la stabilité ne pourra être garantie, déclare le militaire.

    Lire aussi:

    Armement de la police municipale: "Il faut savoir garder son sang-froid"
    En France, la police municipale sera-t-elle armée en cas d'attaque djihadiste?
    Qui était réellement responsable de la sécurité à Nice le 14 juillet?
    L’idée de sécurité nationale, la plus grande perte européenne?
    Tags:
    sécurité, police, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik