Ecoutez Radio Sputnik
    SNCF

    60 blessés dans un accident de TER entre Nîmes et Montpellier

    © AFP 2018 Anne-Christine Poujoulat
    France
    URL courte
    17119

    Une dizaine de personnes ont été "grièvement blessées" et une cinquantaine d'autres "légèrement blessées" dans un accident de TER au Crès, à l'est de Montpellier, a-t-on appris auprès des services de secours.

    En raison des orages qui touchent l'Hérault depuis ce mercredi après-midi, un arbre est tombé sur la voie ferrée empruntée par le TER qui effectuait la liaison Nîmes Montpellier, ont précisé les secours à l'AFP.

    ​🇫🇷 #Hérault (suite) Le #TER aurait percuté un arbre tombé sur les voies durant un récent orage. #Nîmes #Montpellier pic.twitter.com/RJf3lc8vkp

    ​"A hauteur de Lunel vers 15H45, un TER a percuté à 140 km/h un arbre tombé sur la voie à la suite d'orages d'une rare violence dans la région", a indiqué la SNCF.

    Les pompiers ont envoyé de très gros moyens. Il y aurait deux blessés graves dont un qui a été éjecté du train et une dizaine de personnes légèrement blessées, selon les secours.

    ​Les blessés sont dans un état "d'urgence relative ou absolue", ont ajouté les secours.

    "Un blessé grave aurait été évacué par hélicoptère et 3 moins grave transférés à la salle des fêtes", rapporte un téloin sur son compte Twitter.

    ​L'état du #TER qui a percuté un arbre entre #Nîmes et #Montpellier #sncf #accident pic.twitter.com/afPXaVKpLp

    ​​Ce TER partait de Montpellier et se dirigeait vers Nîmes. L'arbre a arraché des caténaires, le trafic SNCF est interrompu.

    Selon un témoin, il n'y aura plus de trains "jusqu'à demain matin".

    ​Photo prise en direct de la voie pic.twitter.com/Vj44ZLwn07

    Lire aussi:

    Suisse: un homme attaque des passagers dans un train, sept blessés
    En Allemagne, un homme blesse au moins 21 personnes dans un train
    Un train percute un bus à toute vitesse !
    Tags:
    TER, arbres, orage, état d'urgence, SNCF, Montpellier, Nîmes, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik