France
URL courte
26612
S'abonner

"L’honnêteté m’oblige à vous dire que je ne suis pas socialiste": les internautes ne cessent de s’amuser en détournant la déclaration d’Emmanuel Macron.

L'heure de la révélation a sonné pour Emanuel Macron vendredi, au parc d'attractions du Puy du Fou, où il était le premier ministre d'un gouvernement socialiste à se rendre.

"L'honnêteté m'oblige à vous dire que je ne suis pas socialiste (…). Mais quelle importance? Quand vous êtes ministre, vous êtes ministre de la République et, donc, vous servez l'intérêt général", a-t-il alors avoué, et ce après deux ans de travail au poste de ministre d'Economie dans un gouvernement de gauche.

Il n'en fallait pas plus pour que de nombreux internautes lancent le hashtag #JoueLaCommeMacron et tournent en dérision la déclaration de l'homme politique.

​​Toute une coïncidence, ce terrible aveu intervient à l'approche de la présidentielle et au moment où après avoir obtenu une belle expérience, les électeurs jurent ne pas donner leur vote aux socialistes en 2017.

​Et à l'avenir non plus…

​Les hommes politiques n'ont pas manqué non plus l'occasion de souligner le moment de cette "abdication".

​Thierry Mariani, député de droite, prédit lui aussi la fin du règne des socialistes. Pas besoin de consulter une voyante pour le prédire.

​Les masques tombent, s'amusent les internautes…

​Effectivement, la présidentielle s'annonce chaude…

Lire aussi:

"Honnêteté oblige": Macron dévoile les particularités de son non-socialisme
Quand Emmanuel Macron est En Marche vers le Puy du Fou
Macron s’échappe sur la plage pour "lire, écrire et penser"… avec des nudistes
Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Tags:
socialistes, Présidentielle française 2017, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook