Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron

    Macron va présenter sa démission à 15h00

    © REUTERS/ Philippe Wojazer
    France
    URL courte
    633973492

    Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, va présenter sa démission du gouvernement à François Hollande à 15h00 heure de Paris, annoncent mardi BFMTV et Marianne.

    Interrogée sur des informations de plusieurs médias, selon lesquels il présentera sa démission à 15h00 heure de Paris au président de la République, une source proche du ministre de l'Economie a répondu à Reuters: "Oui c'est vrai".

    Depuis l'annonce en avril de la création de son mouvement, En Marche!, la position du jeune ministre devenait de plus en plus délicate vis-à-vis du couple exécutif.

    Malgré une loi à son nom, ses deux ans à Bercy laisseront surtout le souvenir d'une succession de saillies provoquant l'émoi, surtout à gauche.

    Lorsqu'il est propulsé ministre de l'Economie en août 2014, à 36 ans à peine, c'est pour succéder à une autre figure bouillonnante, Arnaud Montebourg, lui aussi auteur de nombreux coups d'éclat.

    Dès son arrivée à Bercy, le jeune homme natif d'Amiens, à l'allure de gendre idéal et au parcours sans accroc (Sciences-Po, ENA promotion Léopold Sédar Senghor, DEA de philosophie politique consacré à Hegel après un détour par Machiavel) surprend par sa boulimie de travail, son aisance sur les dossiers et un mélange d'assurance et de spontanéité face à ses interlocuteurs, quels qu'ils soient. 

    Emmanuel Macron avait été nommé le 26 août 2014 dans le gouvernement Valls II en remplacement d'Arnaud Montebourg.

    Il était ainsi devenu le plus jeune ministre de l'Economie depuis Valéry Giscard d'Estaing.

    Lire aussi:

    Présidentielle de 2017: la liste des candidats s’allonge
    Empreinte US: Macron et Philippe, «Young Leaders» de la French-American Foundation
    Budget de l'armée: le chef d'état-major des armées M. de Villiers annonce sa démission
    Tags:
    Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik