Ecoutez Radio Sputnik
    camp de migrants à Paris

    Evacuation d’un grand camp de migrants à Paris

    © REUTERS / Benoit Tessier
    France
    URL courte
    Situation au campement de migrants de Stalingrad (18)
    16150
    S'abonner

    La mairie prendra en charge les migrants sans toit suite à la démolition d’un camp illégal dans le nord de la capitale française.

    La ville mettra à l'abri 2 083 migrants d'origine soudanaise, afghane et érythréenne suite à l'évacuation d'un camp illégal dans les 10e et 19e arrondissements entre les stations Stalingrad et Jaurès.

    ​Plus de 1 400 personnes se trouvaient encore sur les lieux de leur ancien logement, les autres se sont précipités vers la place de Stalingrad, protestant contre la relocation forcée, tous sous la surveillance de la police parisienne.

    Actuellement, les migrants sont transportés dans une cinquantaine de bus vers d'autres campements aux conditions sanitaires plus favorables par rapport aux tentes et matelas de leur ancien logement.

    La situation est également supervisée par Emmanuelle Cosse, la ministre française du Logement.

    Cette opération constitue la 2e opération importante d'évacuation de camps illégaux à Paris. Le 22 juillet dernier, près de 2 500 immigrés somaliens, afghans et érythréens ont été évacués d'un camp situé sur le boulevard de la Villette. Le camp de Stalingrad, lui, est évacué pour la 2e fois depuis le 17 août.

    Depuis juin 2015, plus d'une vingtaine d'évacuations et de "mise à l'abri" des migrants dans des centres d'hébergement, des gymnases ou des chambres d'hôtels, ont eu lieu dans la capitale. Près de 16 000 places de logement ont été organisées par les associations et les pouvoirs publics.

    L'Onu et la Commission européenne estiment que le Vieux continent traverse la crise migratoire la plus importante depuis l'époque de la Seconde Guerre mondiale. Elle est due à la situation économique et aux conflits militaires dans le Proche-Orient et l'Afrique du Nord. Selon les données fournies par l'agence Frontex, qui gère les frontières extérieures de l'UE, plus de 1,8 million de réfugiés ont traversé de façon illicite les frontières de l'Europe en 2015.

    Dossier:
    Situation au campement de migrants de Stalingrad (18)

    Lire aussi:

    Nouvelle évacuation d'un campement de centaines de migrants à Paris
    Cazeneuve à Calais pour poursuivre le démantèlement de la "jungle"
    Un camp de migrants de nouveau évacué à Stalingrad
    Tags:
    camp de migrants, crise migratoire, surveillance, police, évacuation, Seconde Guerre mondiale, ministère français du Logement, ONU, Union européenne (UE), Emmanuelle Cosse, Afrique du Nord, Proche-Orient, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik