Ecoutez Radio Sputnik
    Logo de l'allemand Bayer

    Nos assiettes en danger: Les grands chefs se mobilisent contre la fusion Bayer-Monsanto

    © AFP 2018 JOHN MACDOUGALL
    France
    URL courte
    19522

    Une centaine de chefs de renom ont signé une pétition dénonçant la fusion entre Bayer et Monsanto qui représente, d’après eux, un «danger pour nos assiettes».

    Le rachat du groupe américain Monsanto par l'allemand Bayer ne peut pas laisser les professionnels de la restauration indifférents, dit la lettre ouverte « contre l'invasion de l'agrochimie dans nos assiettes » publiée le 20 septembre sur le site Astabula et signée par une centaine de grands chefs qui redoutent que cette acquisition n'ait pour objectif que d'accroitre ses bénéfices au détriment de la biodiversité et de la santé des populations.

    « Quand on pense à des géants comme ça qui se regroupent, on pense à une espèce de films de catastrophe avec une uniformité des goûts, une uniformité des saveurs. C'est très inquiétant parce que même quand on trouve le producteur qui veut bien travailler sans utiliser de pesticides, en faisant une agriculture raisonnée, il nous dit: "Mais je ne peux pas avoir les produits parce qu'il y a plus que quelques variétés de semences et qu'on peut pas vous proposer autre chose, même s'il les travaille dans des conditions qui tendent à l'agriculture biologique" », a expliqué à Sputnik Serge Schaal, propriétaire de La Fourchette des Ducs à Obernai, restaurant 2 étoiles Michelin.

    Le signataire de la pétition espère que suite à cette lettre ouverte, dont le but est d'attirer l'attention sur le fait que notre alimentation est en danger, les instances françaises feront pression sur le Parlement européen ou sur Bruxelles pour tirer la sonnette d'alarme et faire en sorte que les générations futures aient encore le droit à la pluralité du goût.

    « Nous en tant qu'artisans que ce soit pâtissiers, que ce soit cuisiniers, nous voulons un produit de la meilleure qualité possible pour pouvoir bien sûr retrouver tout ce qui est important dans ce produit dans nos assiettes », confirme ses propos Mickaël Thery, chef pâtissier au Jardin des Chefs à Metz.

    Or, suite à ce rachat l'entreprise aura le monopole sur les semences, mais aussi sur les agriculteurs.

    « Je pense que c'est très intéressant de rassembler tous les chefs au niveau régional et puis voir au niveau national ce que ça pourrait faire. Il faut vraiment que tous chefs, tous les acteurs de la restauration puissent exprimer leur inquiétude. Nous, tous ensemble, on peut arriver à faire fermer éventuellement des grosses maisons comme Bayer et Monsanto», a conclu M. Thery.

    Lire aussi:

    France : amendes requises en appel contre 54 faucheurs d'OGM
    Fillon: "La France doit demander à l’UE d'arrêter la négociation du Tafta"
    Procès Monsanto: «Si c’est dangereux aux États-Unis, ça le sera dans d’autres pays»
    Tags:
    santé, cuisine, restauration, lettre ouverte, pétition, Monsanto, Bayer, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik