Ecoutez Radio Sputnik
    Hollande exhorte à détruire la Jungle de Calais

    Hollande exhorte à détruire la Jungle de Calais

    © REUTERS / Pascal Rossignol
    France
    URL courte
    Jungle de Calais (30)
    39647
    S'abonner

    La déclaration a été faite sur fond de déploiement du programme national pour la création de centres d’accueil pour les migrants illégaux.

    Le président français François Hollande a appelé la municipalité de Calais à démolir le camp de migrants illégal, plus connu sous le nom de Jungle, a annoncé l'Elysée.

    « Notre volonté, c'est de démanteler le camp de Calais entièrement, et d'avoir ces centres d'accueil et d'orientation », a insisté François Hollande lors de l'ouverture d'un centre dans la ville de Tours, qualifiant d'«extrêmement difficiles » les conditions de vie à Calais pour les gens qui ont fui des guerres.

    La solution de M. Hollande consiste en le relogement d'habitants de la Jungle vers d'autres centres de logements temporaires dans les semaines qui suivent.

    En outre, le 26 septembre, le président de la République se rendra au campement de Calais.

    Entre 6.900 et 10.000 migrants, selon les sources, vivent près de l'Eurotunnel dans la Jungle de Calais, le plus grand bidonville de France, dont le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a promis début septembre le démantèlement "le plus rapidement possible".

    Venus d'Erythrée, du Soudan, de Somalie, de Syrie ou d'Afghanistan, les migrants aspirent à quitter la France pour la Grande-Bretagne.

    Dossier:
    Jungle de Calais (30)

    Lire aussi:

    Cazeneuve à Calais pour poursuivre le démantèlement de la "jungle"
    Calais et sa "Jungle": "C’est devenu la poubelle de la France"
    Plus de la moitié des Français opposés à l’accueil de migrants
    Elle tente d’ouvrir les mâchoires d’un puma pour en arracher son chien
    Tags:
    relogement, occupation, camp de migrants, Jungle de Calais, migrants, Eurotunnel, Elysée, Bernard Cazeneuve, François Hollande, Calais, Somalie, Afghanistan, Soudan, Royaume-Uni, Syrie, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik