France
URL courte
Jungle de Calais (30)
45365
S'abonner

Les forces de l'ordre ont employé des gaz lacrymogènes et des canons à eau contre les manifestants militant en faveur des immigrés à Calais.

Les protestataires sont descendus dans les rues de la ville en dépit de l'interdiction des rassemblements « ayant trait à la situation migratoire » par la mairie locale, qui redoute des affrontements entre les militants d'extrême-gauche et ceux d'extrême-droite.

Selon la préfecture du Pas-de-Calais, les heurts survenus aux abords de la « Jungle » entre des forces de l'ordre et des migrants appuyés par des militants d'extrême-gauche ont fait trois blessés légers chez les CRS.

​French police clash with protesters backing Calais migrants https://t.co/erjFhdEqVC #Calais #migrants pic.twitter.com/rbBYyvwnPr

Auparavant, le président français François Hollande a déclaré que le campement de la « Jungle » à Calais où s'entassent « au moins 7 000 personnes » serait démantelé « entièrement, rapidement, c'est-à-dire d'ici la fin de l'année ». Le chef de l'État a également promis de revenir d'ici trois mois avec le gouvernement s'assurer que sa promesse a bien été tenue.

​Début septembre, les agriculteurs et des transporteurs routiers de Calais ont bloqué l'autoroute A16, accusant les migrants de freiner le développement économique de leur territoire.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Jungle de Calais (30)

Lire aussi:

La Jungle de Calais, les habitants locaux n’en peuvent plus
Calais au bord de la crise de nerfs: la parole aux habitants
Calais: nouveaux heurts entre migrants et policiers
Le nombre journalier de cas de Covid-19 en baisse en France mais toujours au-dessus de 10.000
Tags:
crise migratoire, manifestation, protestations, réfugiés, François Hollande, Calais, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook