Ecoutez Radio Sputnik
    Nicolas Sarkozy

    Sarkozy, plus proche de Jean-Marie Le Pen que Marine?

    © AFP 2019 Guillaume Souvant
    France
    URL courte
    Présidentielle 2017 en France (205)
    301115
    S'abonner

    La droitisation du candidat à la présidence Nicolas Sarkozy a toujours fait jaser, mais voilà qu'elle a obtenu une confirmation de poids: celle de Jean-Marie Le Pen, l'ancien dirigeant du Front National.

    Jean-Marie Le Pen, père de la présidente du Front National Marine Le Pen, a lancé des critiques acerbes contre sa fille, accusée d'être trop centriste, et a nommé son « véritable » successeur : Nicolas Sarkozy.

    Ce dernier, tombeur de Jean-Marie Le Pen à la présidentielle de 2007, se bat maintenant pour l'emporter à la primaire des Républicains de novembre, ce qui lui donnera une chance d'être réélu en tant que chef d'État en mai. Dans le cadre de sa campagne visant à battre son principal rival à la primaire, Alain Juppé, l'ancien président de la République a occupé le terrain appartenant normalement à Mme Le Pen.

    Ainsi, il a évoqué à plusieurs reprises la nécessité pour la France de mettre fin à l'immigration, de fermer ses frontières, d'enfermer les personnes soupçonnées de soutenir les djihadistes et tout en soutenant l'idée que les Musulmans devaient être assimilés à la société française.

    … Des propos qui n'ont pas manqué de faire réagir Jean-Marie Le Pen :

    « Il occupe au fur et à mesure le terrain que Marine Le Pen évacue pour aller vers le centre. Lui, au contraire, quitte de plus en plus le centre pour aller vers la droite nationale populaire et sociale qui est en train de conquérir l'opinion sous la pression des événements », a-t-il affirmé.

    « Ce n'est pas moi qui me sarkozyse, c'est lui qui se jean-marise! », a estimé l'ancien président du FN.

    Quant à sa fille, M. Le Pen n'a pas lésiné sur les critiques à son encontre, l'accusant d'avoir renoncé à la flamme et au sigle du FN. « C'est suicidaire », a-t-il déploré dans un entretien paru dans Le Parisien.

    Lors d'un récent meeting électoral de Marine Le Pen pour la campagne de 2017, toute mention du FN et même le nom « Le Pen » ont été effacés des affiches, ce qui s'inscrit dans les tentatives de la présidente du FN de s'éloigner des éléments les plus extrêmes du parti, tel que son père, pour s'afficher comme un choix plus raisonnable pour les électeurs.

    On ignore donc si Marine Le Pen recevra le soutien de son père à la présidentielle… Dans tous les cas, le fondateur du FN semble avoir trouvé un candidat alternatif.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Présidentielle 2017 en France (205)

    Lire aussi:

    Primaire à droite: Juppé creuse l'écart sur Sarkozy (sondage)
    Sarkozy veut «réintégrer la Russie dans la grande coalition» contre Daech
    Nicolas Sarkozy «n'exclut pas» un référendum sur le retrait de l'UE
    Sarkozy: «Nous avons besoin des Russes pour résoudre le problème syrien»
    Tags:
    centre, candidats, droite, présidence, extrême-droite, élection présidentielle, Front national (FN), Jean-Marie Le Pen, Marine Le Pen, Nicolas Sarkozy, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik