France
URL courte
2513
S'abonner

Mardi dernier, cinq employés du château de Versailles ont été mis en examen pour escroquerie par un juge de Versailles. Les individus ont été interpellés dimanche, en flagrant délit, par les enquêteurs de la sûreté départementale des Yvelines.

Cinq employés du château de Versailles, trois hommes et deux femmes, âgés de 26 à 34 ans, ont été mis en examen pour escroquerie, par un juge de Versailles (Yvelines), annonce Le Parisien. Les individus ont été interpellés dimanche, en flagrant délit, par les enquêteurs de la sûreté départementale des Yvelines, alors qu'ils écoulaient de faux billets d'entrée au monument historique.

Environ 7 millions de billets sont vendus par an pour visiter le château de Versailles. Un responsable de château venu pour déposer plainte au commissariat pour escroquerie avait livré ses soupçons sur plusieurs employés saisonniers embauchés de mars à octobre. Ces derniers auraient organisé un système de vente de faux billets d'entrée au château.

Selon une source proche de l'affaire citée par Le Parisien, le préjudice causé par les activités des malfaiteurs serait d'environ 250 000 euros. La méthode utilisée était simple et se faisait à l'insu des visiteurs du château. Des imitations ont été diffusées aux touristes par le guichetier, et les visiteurs allaient ensuite au contrôle à l'entrée du château où un ou des complices les faisaient franchir l'entrée.

Les individus ont été placés en garde à vue à Viroflay. Les enquêteurs ont récupéré plusieurs messages sur leurs téléphones portables qui révélaient qu'ils se coordonnaient en fonction de leurs horaires de travail.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

La série française Versailles choque la pudeur des Britanniques
Paris va accueillir la première «salle de shoot» de France
Le premier fugitif chinois recherché par Pékin extradé de France
Manifestation en France contre les CRA, jugés hors la loi
Tags:
escroquerie, château, Versailles, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook