France
URL courte
Jungle de Calais (30)
7217
S'abonner

80 migrants ont quitté la Jungle de Calais pour rejoindre le campus universitaire scientifique de Lille.

Quatre-vingt migrants, pour la plupart des Soudanais, ont quitté mardi le camp de la Lande à Calais pour devenir étudiants à Villeneuve-d'Ascq (Université de Lille) après un apprentissage du français, a annoncé Bernard Cazeneuve, ministre français de l'Intérieur.

« Recensés à Calais par les maraudes sociales effectuées par les services de l'État et les associations, ils pourront bénéficier d'un parcours-type universitaire, qui débutera par un apprentissage intensif de la langue française. Après la période initiale de formation, ils pourront poursuivre un cursus universitaire classique dans la matière de leur choix », a indiqué M. Cazeneuve dans un communiqué.

Cette démarche s'inscrit dans les préparatifs du démantèlement humanitaire du campement de la Lande qui abriterait actuellement environ 9 000 personnes.

Selon le président français François Hollande, la Jungle sera démantelée d'ici la fin de l'année. Les migrants seront transférés dans une centaine de centres d'accueil en France.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

 

Dossier:
Jungle de Calais (30)

Lire aussi:

L'interprète d'un journaliste violée aux abords de la Jungle de Calais
La justice administrative valide le principe du démantèlement de la «Jungle» de Calais
Démantèlement de la "jungle" de Calais imminent, les ONG inquiètes
A Calais, situation à haut risque pour les enfants de la Jungle
Démanteler la "Jungle", d'accord, mais comment reloger les migrants?
Tags:
Jungle de Calais, étudiants, crise migratoire, migrants, Université de Lille 1, Bernard Cazeneuve, Lille, Calais, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook