Ecoutez Radio Sputnik
    François Hollande

    Les «cadeaux» hors norme de Hollande aux fonctionnaires

    © REUTERS / Eric Gaillard
    France
    URL courte
    75498

    À moins d’un an de la présidentielle, et à deux mois de Noël, pour le président sortant François Hollande, c'est l'heure des «cadeaux». On ne remet pas en cause les dépenses de sécurité et de défense, mais que penser des dépenses grandissantes à destination de l'électorat traditionnel de la gauche?

    À mesure que l'échéance présidentielle de 2017 se précise, le comportement du président sortant devient de plus en plus dépensier, ce qui témoigne, selon les observateurs, du manque de courage politique de fin de mandat, ainsi que des comportements électoralistes de François Hollande, voire de son incapacité à mener toute réforme de structure.

    « Le budget 2017 prévoit 1,4 milliard d'euros d'avantages catégoriels octroyés aux agents. Du jamais vu depuis 20 ans », a indiqué François Ecalle, un ancien magistrat de la Cour des comptes qui a monté le site Fipeco, spécialisé sur les finances publiques.

    Et d'ajouter qu'en un an, la dépense allait grimper de 3,3 milliards d'euros, presque autant que sur toute la période 2006-2012.

    L'expert des finances publiques explique ce gonflement des dépenses par, entre autres, la « modernisation » des grilles de la fonction publique, ainsi que par l'harmonisation des multiples primes et indemnités existantes.

    ​« Le plus gros effort, soit 228 millions, a été fait envers les enseignants du primaire, qui ont vu leur indemnité de suivi et d'accompagnement des élèves passer de 400 à 1 200 euros par an, ces derniers ayant été très défavorisés par rapport à leurs collègues du secondaire », note l'expert.

    Et de rappeler qu'une « prime de fidélisation » destinée aux personnels pénitentiaires avait aussi été mise en place.

    Par ailleurs, M. Ecalle a débusqué deux mesures d'amélioration du régime indemnitaire des aiguilleurs du ciel pour 18 millions. Soit un bonus d'environ 4 500 euros par an si on le ramène au nombre de contrôleurs aériens (plus de 3 800).

    "Les professeurs des écoles mis à part, ce sont eux qui ont obtenu le plus de mesures catégorielles par rapport à leurs rémunérations, alors même qu'ils sont déjà très privilégiés", dénonce l'expert, précisant que leur salaire mensuel moyen atteignait ainsi 5 000 euros.

    La presse signale que ce comportement dépensier du chef de l'État préoccupe bien des analystes qui qualifient d'« empoisonnés » ses cadeaux aux fonctionnaires. On ne remet évidemment pas en cause les dépenses de sécurité et de défense, mais il s'agit aussi et surtout des dépenses à destination de l'électorat traditionnel de la gauche. Ainsi les fonctionnaires ont déjà bénéficié des largesses de François Hollande, le point d'indice servant à leur rémunération venant d'être dégelé. Dans cette même catégorie, les enseignants se sont aussi vus promettre une prime supplémentaire. Une enveloppe importante a également été allouée au plan emploi.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Présidentielle en France: Hollande échec et mat dans tous les cas
    La Manif pour tous se remobilise en France à l'approche de la présidentielle
    Hollande: président de «gauche» et homme de droite
    Tags:
    enseignant, dépenses, fonctionnaires, président, réformes, emploi, élections, Présidentielle française 2017, Fipeco, Cour des comptes (France), François Ecalle, François Hollande, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik