Ecoutez Radio Sputnik
    La Jungle de Calais (22 octobre 2016)

    De nouveaux migrants arrivent à Calais malgré la disparition de la Jungle

    © AFP 2019 FRANCOIS LO PRESTI
    France
    URL courte
    Démantèlement de la Jungle de Calais (20)
    13638
    S'abonner

    Des milliers de réfugiés ont quitté le camp de réfugiés de Calais suite à son démantèlement, mais de nouveaux migrants arrivent toujours dans la région.

    Le nombre de migrants a recommencé à croître dans la Jungle de Calais démantelée entre le 24 et le 26 octobre sur décision du gouvernement français, annoncent les médias.

    Ces nouveaux-venus seraient passés par d'autres pays européens, notamment l'Allemagne, pour arriver à la frontière franco-britannique. Ils souhaitent sans doute profiter du départ des milliers de migrants du bidonville de Calais pour traverser La Manche.

    « Les gens qui veulent aller au Royaume-Uni parce que leur mère, père, frère ou cousin se trouvent déjà outre-Manche, continueront de venir à Calais », a déclaré Samuel Hanryon, de l'ONG Médecins sans frontières (MSF), cité par le journal The Local.

    Pour MSF, le démantèlement de la Jungle n'est que la fin d'une étape de la crise des migrants à Calais.

    « Il n'y a plus personne sur le camp (…). Notre mission est remplie, une page se tourne (…). C'est vraiment la fin de la Jungle », a pourtant déclaré mercredi Fabienne Buccio, préfète du Pas-de-Calais.

    Mme Buccio a annoncé qu'au moins 6 600 personnes devaient quitter la Jungle avant le 26 octobre.

    Selon la radio Europe 1, environ 400 personnes, pour la plupart des enfants non accompagnés, restaient dans l'ancien campement de la Lande. D'après, l'association l'Auberge des migrants, certains migrants se seraient juste éloignés et pourraient revenir à Calais.

    Les autorités ont évacué lundi des milliers de migrants vers des centres d'accueil et d'orientation (CAO) répartis dans 11 régions françaises, ainsi que vers d'autres pays européens. La fin de l'opération a été marquée par plusieurs incendies de tentes de caravanes et de baraquements en bois, ainsi que des explosions de bonbonnes de gaz. Dans la nuit du 25 au 26 octobre, une trentaine de départs de feux ont été observés dans le camp. Le démantèlement des tentes et des baraquements du plus grand bidonville en France s'est poursuivi ce jeudi.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

    Dossier:
    Démantèlement de la Jungle de Calais (20)

    Lire aussi:

    De la Jungle de Calais à un centre d’accueil royal
    Des migrants de Calais «déménagent» dans un petit village de 294 habitants
    Jungle de Calais: les heurts se poursuivent
    Incendie en cours à l'entrée du centre d'accueil provisoire de la «jungle» de Calais
    Tags:
    crise migratoire, Jungle de Calais, migrants, Médecins sans frontières (MSF), Fabienne Buccio, Samuel Hanryon, Calais, Pas-de-Calais, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik